L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

Saint Paul sur l’alliance de revers

Voilà qui est assez clair, et c’est le propos de l’Apôtre aux Corinthiens [1] :

Ne vous attachez pas à un même joug, avec les infidèles. Car quelle société y a-t-il entre la justice et l’iniquité ? ou qu’a de commun la lumière avec les ténèbres ?
Quel accord y a-t-il entre le Christ et Bélial ? ou quelle part a le fidèle avec l’infidèle ?
Quel rapport y a-t-il entre le temple de Dieu et des idoles ? Car nous sommes, nous, le temple du Dieu vivant, selon ce que Dieu lui-même a dit : « J’habiterai au milieu d’eux et j’y marcherai ; je serai leur Dieu, et eux seront mon peuple. »
"C’est pourquoi sortez du milieu d’eux et séparez-vous, dit le Seigneur ; ne touchez pas à ce qui est impur et moi je vous accueillerai.
Je serai pour vous un père, et vous serez pour moi des fils et des filles, dit le Seigneur tout-puissant."

Nul besoin d’être un grand exégète. L’alliance au sein d’un front religieux contre l’État laïc ne semble donc pas se prêter au dessein divin, nous dit sans ambages le grand Paul de Tarse. Si certains pensent alors qu’un accord minimal au sein d’un front naturel contre les déviances modernes est tout de même possible, n’étaient nos différences, qu’ils se rappellent que l’islam est la seule religion où la loi naturelle est mise en doute, en raison de l’occasionnalisme ach’arite qui domine l’orthodoxie sunnite [2].

D’aucuns rétorqueront que c’est une affaire politique, qu’il faut s’allier aux immigrés musulmans, car les socialistes sont en train de perdre les banlieues, et qu’il faut bien se faire à leur présence, au nom du réel. Eh bien, réellement, je ne veux pas leur faire croire que j’estime qu’ils sont à leur place dans les combats politiques des Français, en tant qu’ils ne le sont pas réellement [3], et je n’ai réellement aucune envie de leur planter un poignard dans le dos une fois la victoire obtenue, car la charité m’oblige envers tous les hommes que le Seigneur a créés. Dans cette affaire, comme dans toutes les autres, je préfère encore l’honneur à la prétendue nécessité. Et cette nécessité n’est qu’apparente : elle montre surtout que les Français ne sont pas à la hauteur de la tâche qui leur est assignée ; et ce sont ces Français que j’aimerais voir à nos côtés [4].

Du reste, il y aura peut-être des harkis qui seront plus français que certains gauchistes qui ont renoncé à cette immense faveur que leur accordaient leurs ancêtres et leur sang. Mais pourtant, ce sont ceux-ci qu’il nous faut convertir en premier, parce que le bon Dieu en a fait nos prochains ; et mieux nos frères dans la sujétion au roi qui nous a été enlevé.


[1II Co 6, 14-18

[2Ils estiment que seule la révélation positive de Dieu définit le bien et le mal, le juste et l’injuste, n’accordant aucune consistance à la nature.

[3Entendons-nous, la condition pour entrer dans une famille, c’est l’adoption ou le mariage, non la simple délivrance d’un livret. C’est cela, le réel. Et il y a donc des étrangers qui se sont montré réellement dignes de cette incroyable élection qu’est l’acquisition de la qualité de Français. Un précédent article justifie philosophiquement cette affirmation.

[4Si vous ne savez pas comment contribuer à la restauration française et catholique, il vous est toujours loisible de nous contacter (contact@lerougeetlenoir.org) : nous saurons vous trouver des occupations.

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2017 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0