L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

Relire Humanæ Vitæ

50 ans après sa publication le 25 juillet 1968 par le pape Paul VI, il y aurait beaucoup à dire concernant le bilan que l’on peut tirer de l’encyclique Humanæ Vitæ. Nous pouvons noter brièvement quatre points :

  • L’encyclique qui touche à un point le plus central et sensible de la vie conjugale, la régulation naturelle des naissances et la condamnation de la contraception, continue d’être débattue, critiquée et attaquée, y compris dans l’Église. Peut-être les catholiques qui sont fidèles à son enseignement ont-il un travail de témoignage plus important à fournir.
  • L’encyclique est toujours pertinente pour les chrétiens. C’est ce que déclarait déjà Benoît XVI en 2008 : « Ce qui était vrai hier, reste également vrai aujourd’hui. La vérité exprimée dans Humanæ Vitæ ne change pas. »
  • La nocivité de certains contraceptifs qui aura mis plusieurs décennies à être reconnue scientifiquement ainsi que le contrôle médical du corps de la femme que certaines d’entre elles, comme Marianne Durano [1], dénoncent désormais remettent en cause l’idéologie contraceptive et la "libération" qu’elle est sensée avoir entraîné.
  • On peut s’interroger sur le lien entre nombre de problèmes actuels (explosion des divorces, destruction de la famille, faible taux de fécondité que des politiques appellent à combler par un afflux migratoire, ...) et l’utopie prônée par la révolution sexuelle.

Mais s’il est utile d’en faire le bilan, la première étape est de revenir au texte même pour en approfondir le sens. C’est pourquoi on ne peut qu’inviter les catholiques à prendre le temps de relire l’encyclique elle-même.

Humanæ Vitæ commentée

Le texte intégral de l’encyclique est accessible directement en ligne sur le site du Vatican. Les éditions Artège viennent aussi de le republier au format papier accompagné d’une aide de lecture rédigée par le père Bruno Bettoli, prêtre du diocèse de Versailles, et par Bertrand et Gabrielle Vialla, qui dirigent le Centre Billings France (Artège, 22 Août 2018, 48p.).

Le commentaire qui accompagne le texte donne pour chaque paragraphe des pistes de réflexion et souligne combien les cinquante années qui ont suivi la promulgation de cette encyclique n’ont fait que confirmer les enjeux soulignés par Paul VI ; nombre de problèmes que rencontre le monde actuel tirent leur origine du refus de l’homme de saisir et d’accepter la nature profonde de la sexualité, de la vie conjugale et de la famille.

Humanæ Vitæ, voie de sainteté

Signalons aussi la remarquable conférence donnée par le cardinal Robert Sarah, préfet de la Congrégation pour le Culte Divin et la Discipline des Sacrements, ce 4 août à l’abbaye sainte Anne de Kergonan et qui répond à nombre de questions, d’objections ou d’erreurs sur le sens de l’encyclique. « Il nous faut prendre conscience que Humanæ Vitæ n’est pas un simple document disciplinaire, une simple condamnation de la contraception ; beaucoup plus profondément, Humanæ Vitæ est une invitation à la sainteté conjugale, à une manière de vivre la vie de couple et la responsabilité de parents selon le dessein de Dieu. »

La vidéo de la conférence est ci-dessous tandis que le texte intégral est téléchargeable sur le site de Famille Chrétienne qui en a par ailleurs publié des extraits choisis.


[1Marianne Durano, Mon corps ne vous appartient pas, Albin Michel, janvier 2018, 304p.

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2018 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0