L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[PÉTITION] Ne laissons pas mourir le Provençal !

Chers amis, chers lecteurs, l’heure est grave ! Le Provençal n’a pas été retenu par le Comité Consultatif des langues régionales nommé par le Ministère de la Culture d’après son rapport.

Cette langue, qui a été pratiquée par Dante, est la seule langue régionale qui ait jusqu’à ce jour su offrir à la France un prix Nobel de Littérature. C’était en 1904, grâce au génie de Frédéric Mistral. Le félibre de Maillane, craignant que la France jacobine ne vienne à bout de cette belle langue, l’a réhabilitée, l’a anoblie, l’a dotée d’un dictionnaire [1] et d’une grammaire. Son premier ouvrage, Mirèio, écrit en vers et en provençal, a conquis les plus grands poètes de son temps : Hugo, Lamartine, Vigny, et bien d’autres. Si bien qu’Alphonse Tavan, poète, ami et compatriote de Mistral, lui écrit en 1859 : « Aro vendran plus, li moussulót se trufa de nosto lengo ; appelaran plus noste prouvençau, un parla groussié. Mirèio ie lèvo lou caquet, ie coupo la chiquo, Mirèio li counfound » [2].

L’avenir aurait dû te donner raison Tavan ! L’avenir aurait dû te donner raison Mistral ! L’avenir aurait dû vous donner raison, vous tous, innombrables hommes et femmes, de toutes conditions, qui avaient parlé notre langue pendant des siècles ! Le présent devrait nous rendre hommage, à nous autres Provençaux, qui parlons ou aimons notre langue ! Oui, mais le présent est gouverné par des ignorants, qui sans culture, continuent de croire que notre langue et notre histoire ne sont bonnes qu’à mourir sous la poussière des caves de vieux musées !

Si vous êtes Provençaux, si vous aimez la Provence, ou simplement si vous considérez que cet "oubli" est scandaleux, si vous considérez que la France n’est belle que parce qu’elle a des origines multiples, VEUILLEZ SIGNER CETTE PETITION !

SIAN PROUVENÇAU E N’EN SIAN FIÈR ! RESISTÈNCI ! NOUN LACHAN RÈN !


[1Plus épais d’ailleurs qu’un dictionnaire de langue française !

[2« Ils ne viendront plus, maintenant, les freluquets prétentieux, se moquer de notre langue ; ils n’appelleront plus notre provençal un parler grossier. Mirèio leur rabat le caquet, leur coupe la chique, Mirèio les confond. »

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2019 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0