L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

Maintenant, c’est l’heure du rapport de force !

Tribune libre d’André Chenier, Lettre à la génération des Français indociles, volée à notre partenaire Itinerarium

Je viens d’ailleurs, d’un de ces ailleurs au nom exotique si lié à la France et à son histoire pluri-millénaire. Penché sur mon berceau les affres du marxisme, le dogme du communisme et la ruine économique du socialisme. D’où je viens, à la lutte des classes nous avions substitué la lutte des ethnies, ce prélude à tant de massacre et de misère.

Oui, je voudrais m’adresser à la génération des français indociles, ceux qui ressentent que l’enracinement dans une identité et une histoire n’est pas un enfermement, bien au contraire, il est la condition d’entrée dans ce diner des peuples et des nations qui s’annoncent.

Oui, je voudrais te dire, génération des français indociles, combien de larmes, de sueurs et de sang il te faudra verser pour rétablir ton patrimoine qui est dilapidé.

Ce 20 Mars, Marisol Touraine parlait d’un impératif de justice pour sauver le système des retraite qu’elle opposait à l’équilibre financier. A cette dame, génération des français indociles nous disons NON Madame Marisol Touraine, Il n’y a pas d’un côté la justice et de l’autre l’équilibre financier. L’équilibre financier d’un régime de retraite est aussi un impératif de justice et de morale. Faire payer la solidarité sur la tête des générations futures est une injustice profonde.

Oui je voudrais dire à cette génération calomniée que nos aînés élus se sont bunkarisés dans un palais derrière des mots, mots dont ils tordent le sens à la moindre occasion, mots avec lesquels ils profèrent les mensonges les plus éhontés, mots avec lesquels ils diffament la jeunesse, le travail, la famille, la richesse, la patrie et la nation, mots qui ne veulent alors plus rien dire sinon la divagation de pantin triste.

Génération des français indociles, l’illusion qui les berce c’est de penser que parce qu’ils auraient muselé ton opinion contraire cela vaut acceptation. C’est l’idéologie de le mort de Dieu qui est en cause. A nos pères ils avaient vendu les lendemains qui chantent. Parfait escrocs, ils ont fait échangé à nos pères la civilisation de la résurrection contre celle ci morbide et sans frein. Tôt ou tard il te faudra réouvrir et réinterroger tous les faux-consensus et les dogmes de cette religion du moderne festif et progressif. Et à ce moment là, elle montrera une fois de plus son visage hideux de persécuteurs et de coupeur de tête, du côté des « passéistes », ils nous disent ! Le jour où n’importe quelle pratique aujourd’hui prohibée sera moderne, telle une feuille morte, ils seront du voyage.

Génération des français indociles leur vision du monde n’a que deux buts : l’établissement du marxisme ou l’épuration fasciste. De la haine de soi même, prélude à la haine des autres. ils sont toujours à la recherche de l’immigré primordiale, le bon sauvage virtuel. Ce bon sauvage caution de leur tartufferie. Nous vous y trompez pas, ils ne nous conduisent pas dans un monde différent mais dans un anti-monde. Il n’y a pas de politique sans un principe spirituel qui la fonde.

Tes ennemis, génération des français indociles, sont nombreux et puissants, ils ont même le secours de tes frères indignes nourris à ton seinNon, notre position n’est pas passéïste, elle est éternelle et humaniste. La loi doit protéger l’intérêt du faible contre la tyrannie des forts. Et ça c’est simplement indémodable. Le bonheur et l’amour, ces mots qu’ils ont recouvert de vomissures.

Où est le bonheur quand la naissance est calomniée comme une maladie, un cancer ? L’autorité familiale bafouée avec l’IVG pour mineur sans consentement du parent remboursée à 100% ?

Où est la dignité quand l’avortement systématique est la norme au mépris des avancées de la science sur le foetus, son système nerveux, sa capacité à ressentir la douleur ? les affects ?

Où est la justice dans ce projet inique de filiation-fiction qui déchire la nation depuis un mois ?

Vouloir le bonheur de quelqu’un contre son avis et pour cela l’empêcher de naitre par une IVG ou encore le faire naitre par GPA ou la PMA pour lesbienne. N’est ce pas la même la racine de la tyrannie ?

L’illusion fut de croire que le mur tombé le communisme était vaincu. Il avait déjà infesté les esprits. Sans le mur, il pouvait désormais se répandre dans le monde sans frein. Le communisme à la conquête du monde. Le rapporteur de la loi mariage pour tous au sénat Jean-pierre michel disait : la loi c’est le rapport de force à un moment donné. Dans cet anti-monde réel, un Homme de droite est un sous-Homme pas encore réifié au bonheur du gender et de la révélation du catéchisme socialiste festif. En résumé c’est un primitif encore attaché aux superstitions des temps anciens.

L’américain Barry Goldwater disait :

Le changement social et culturel, même désirable, ne doit pas être réalisé par les machines de la puissance nationale […] toute autre méthode renforce les tyrans et menace la Liberté

On voulait un référendum, maintenant c’est l’heure du rapport de force.

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2017 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0