L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

Alors que l’été prolonge en quelques provinces françaises la chaude moiteur de ses derniers feux, septembre nous conduit implacablement vers l’humide froidure de l’automne. Car cependant que les bonnes volontés du R&N se sont égayées ces deux derniers mois dans des retraites pastorales, il nous appartient à présent, rappelés par la marche immuable des saisons, de reprendre un labeur entamé il y a quelques temps déjà. Voilà l’occasion de remercier de leur constance, de leur fidélité, de leurs prières, nos estimés lecteurs. Pour l’humble équipe de Réaction ils sont l’éclatante récompense de l’invocation du souffle divin de l’Esprit sur leurs modestes travaux.

Le Rouge & le Noir ne changera guère, tant cette idée est décidément dans le vent : le changement, ce n’est pas maintenant. Ses objectifs, ses méthodes, ses rédacteurs demeurent les mêmes. Le terrible Paysan Breton, après d’excellents et loyaux services, a toutefois choisi de remettre sa charge de Réac’ Chef à Carl Moy-Ruifey, co-fondateur du R&N. Voilà la seule concession faite au slogan à la mode.

Pour le reste, les sujets d’inspiration ne manqueront pas. Dans les temps sombres qui s’annoncent, aucun chrétien ne sera dispensé de témoigner de sa foi orthodoxe, de sa confiance dans l’Eglise, de son absolue fidélité au Christ. Le « mariage » homosexuel, comme l’ont dénoncé la prière pour la France du 15 août dernier, ou le cardinal Barbarin [1] récemment encore, fait peser en France la lourde menace d’une annihilation de la famille, base essentiellement naturelle et chrétienne sur laquelle doit se fonder toute société respectueuse de l’enseignement de notre Seigneur Jésus-Christ. A la veille d’une grande bataille, le Rouge et le Noir s’efforcera de faire entendre raison, de distribuer les armes intellectuelles propres à dresser les esprits des hommes de bonne volonté. Sans doute cette désastreuse réforme n’est-elle que l’aboutissement pervers d’un processus de destruction entamé il y a plus longtemps, et dont l’explosion des divorces, la haine conjugale et les enfants-marchandises sont les stigmates les plus sanglants, et les plus douloureux.

C’est une bataille, quoiqu’il en advienne, qu’il faut mener car Dieu peut tout. Comme l’a écrit le Maître de Martigues, « tout désespoir en politique est une sottise absolue. » L’expérience contemporaine prouve au contraire que rien n’est irréversible, contrairement à ce que certains s’appliquent à matraquer. Le bâtonnier Marc Bonnant eut l’occasion de rappeler avec beaucoup de justesse que « les évolutions funestes doivent être contrariées ». Comment ne pas rappeler la fronde courageuse de l’épiscopat américain et du cardinal Dolan pour faire respecter la liberté religieuse, mise à mal par l’administration Obama ? Comment ne pas remarquer qu’en Europe même, les mouvements en faveur de l’euthanasie n’ont guère trouvé d’écho, sinon dans quelques rares pays ? Les gouvernements à l’œuvre au Canada ou en Espagne sont eux aussi des modèles à répandre. Enfin, il faut rappeler qu’en France certains diocèses relèvent la tête : celui de Vannes a vu le nombre de ses séminaristes quadrupler depuis l’arrivée de Mgr Raymond Centène dans la barque de Saint Patern. Dans le monde, le catholicisme est en progrès constant, notamment en Afrique et en Asie [2]. « Au cœur de ce monde le souffle de l’Esprit met à l’œuvre aujourd’hui des énergies nouvelles » nous rappelle le cantique.

Ces sujets montrent combien il importe que les catholiques sachent faire naître, dans tous les foyers français, les lumières d’une véritable compréhension d’enjeux qui n’ont été abordé, au cours des dernières décennies, que sous l’angle d’un sentimentalisme pernicieux. Sans rien préjuger de ce qu’il faut en penser, il faut se résoudre à noter que c’est la méthode qui fut utilisée pour tous les bouleversements sociétaux, de l’abolition de la peine de mort pour les criminels jusqu’à son instauration pour les nouveau-nés.

Il ne reste à l’équipe de Réaction du R&N que de souhaiter à ses lecteurs une excellente rentrée et d’en appeler à leur fidélité renouvelée.

Le Comité de Réaction


[2Les chiffres de l’Annuaire pontifical peuvent être consultés sur le site de la Conférence des évpeques de France : http://www.eglise.catholique.fr/ressources-annuaires/guide-de-l-eglise/statistiques-de-l-eglise/statistiques-sur-l-eglise-catholique-dans-le-monde.html

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2017 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0