L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

Gardons espoir !

30 janvier 2013 Benjamin

Samedi 25 janvier eurent lieu les 1° Etats Généraux de l’Enfant organisés à Lyon par l’association Cosette et Gavroche, membre du collectif « la manif pour tous » [1].

Tout d’abord Frigide Barjot a rendu compte rapidement du rendez vous à l’Elysée, vendredi dernier. La conclusion : Hollande, qui s’est fait piéger par sa promesse électorale, ne cèdera que sous la pression et en lui laissant une porte de sortie, par exemple dissocier une loi sur « l’union » des personnes de même sexe de la notion de mariage et de l’adoption qui conduit inéluctablement à la PMA et à la GPA. Poursuivons donc la mobilisation avec force et énergie :

  • le samedi 2 février, manifestations devant toutes les préfectures des départements français. Les détails ici.
  • puis, une manifestation nationale à Paris le dimanche 7 avril, dans un lieu emblématique pouvant accueillir 2 000 000 de personnes, où il n’y a pas de pelouse ... une grande avenue, je crois que vous voyez...

Ce ne peut se faire plus tôt : il y a les vacances, puis les dimanches des Rameaux et de Pâques. Mais ce ne sera pas trop tard !!!

  • Le projet de loi va passer à l’Assemblée Nationale à partir du 29 janvier (les députés sont prêts pour de longs débats, avec séances de nuit ; selon Michel Terrot, député UMP d’Oullins, et Philippe Cochet, député UMP de Caluire, le vote serait vers le 10 février au mieux)
  • Puis le Sénat s’en saisira, pas avant la fin février
  • Puis ce sera le retour à l’Assemblée Nationale. Le vote final ne pourra pas avoir lieu avant fin mars.
  • Ensuite, il faudra que le Président de la République promulgue la loi. Et là se trouve une possibilité de gagner du temps. le Comité Economique Social et Environnemental (une 3° assemblée de notre Constitution) peut être saisi. Et dès lors qu’il est saisi, il doit donner son avis (consultatif) sur les impacts économiques, sociaux et environnementaux de tout projet de loi. La loi ne peut être promulguée par le Président qu’après que le CESE a rendu son avis. Les avis du CESE ne sont rendus qu’après de nombreuses consultations et de longs mois. Parmi les modalités de saisie du CESE : une demande d’avis signée par au moins 500 000 citoyens !

→ À faire de toute urgence : [2]

  • Le temps ainsi gagné permettra que le projet de loi Taubira soit « rattrapé » par le projet d’Etats généraux sur la famille : la porte de sortie pour Hollande !

Quelques mots maintenant sur les États généraux de l’Enfant, qui devraient se poursuivre et se démultiplier ailleurs en France : une journée de travail, sérieuse sans slogans ni anathèmes, abordant les vrais problèmes de fonds sous-tendus dans le projet de loi, avec des intervenants de qualité, professionnels, pondérés dans tous leurs propos mais déterminés :

* conférence introductive du père Jean-Marie Petitclerc, polytechnicien, prêtre salésien de Don Bosco, éducateur de jeunes en difficultés et fondateur du VALDOCCO (Argenteuil et Lyon).

* conférence de Bernard VERGELY, philosophe normalien.

* table ronde avec Isabel Santos Malsch, présidente de la Fédération du Rhône de Familles de France ; Nourdine Mlanao, sociologue, musulman, président du Conseil Supérieur de la Diversité ; Benoit de Saint-Sernin, porte-parole de l’association Les Adoptés (bordelais, lui même adopté).

* Frigide Barjot, arrivée vers 14h30, est intervenue pendant 3/4 h. Vous pouvez en voir un extrait, très court et « choisi » par le média (extrait très réducteur !) ici, à partir de 3:10

* puis 2 tables rondes avec des médecins, pédiatres, psychologue, philosophe, professionnels de l’enfance.

Toutes les interventions ont été enregistrées et mises sur CD en live et vont faire l’objet d’un « livre blanc » qui sera remis le 31 à tous les parlementaires. Elles doivent être mises en ligne d’ici lundi sur le site de Cosette et Gavroche.

Ainsi continuons à croire en la réussite de notre action, car rien n’est perdu. Bien plus c’est aujourd’hui que nous avons le plus de motifs d’espérance. Continuons la mobilisation, que ce soit par les manifestations ou par la prière. Et diffusons ce message d’espérance à tout ceux que les aveuglements volontaires ou involontaires du gouvernement et des grands média décourageraient, à raison.


[1Cosette et Gavroche, créée par le Dr Raphaël Nogier et Bénédicte Louis contre le projet de loi Taubira, a été à l’origine d’une manifestation le 17 novembre 2012, initiative reprise et coordonnée partout en France par Frigide Barjot et le collectif « la manif pour tous », avec sa suite du 13 janvier

[2Imprimez le document joint, complétez-le et signez-le ; puis envoyez-le par courrier timbré à :

La manif pour tous 15 rue Pottier 78150 Le Chesnay

Vous pouvez le retrouver ici

Le Maire du Chesnay, Philippe Brillault, un des porte-parole du collectif, mandaté dans le courrier, se chargera de porter l’ensemble au CESE.

30 janvier 2013 Benjamin

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2020 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0