L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

Répression policière : « J’accuse ! »

J’accuse la préfecture de police de Paris ainsi que le ministre de l’Intérieur, M. Bernard Cazeneuve :

1/ D’avoir délibérément agi en toute illégalité hier soir place Vendôme. Comme depuis neuf mois, des Sentinelles, seules et séparées les unes des autres, étaient devant le ministère de la Justice. Les ordres donnés aux forces de police présentes sur place furent de :
a) les regrouper, pour ensuite pouvoir les accuser d’attroupement.
b) les déplacer sur la chaussée, pour ensuite pouvoir les accuser de trouble à l’ordre public.

2/ De poursuivre la répression politique, mise en œuvre depuis plus d’un an en France. Se tenir debout immobile sur une Place publique n’est pas un délit ! Aucune loi n’interdit cela. La Turquie a tenté de réprimer cette forme de prise de conscience politique en juin 2013. A l’époque, cela fut condamné par Amnesty international. Le ministre de l’Intérieur Turc, Muammer Gule, déclara alors au Parlement, qu’il n’y aurait pas d’action policières contre ces "hommes debout" : « Si cette protestation ne nuit pas à l’ordre public ou n’influence pas la vie en général, nous ne pourrons pas intervenir dans de telles manifestations. » La France aurait-elle des leçons de démocratie à recevoir de la Turquie ?

3/ D’avoir engagé les forces de police de manière disproportionnée, et cela face à des personnes pacifiques, se tenant seules et immobiles. Le nombre important de gendarmes et CRS déployés est une insulte aux français qui partout sur le territoire attendent une réponse du gouvernement en ce qui concerne leur sécurité quotidienne. Quatre braquage de bijouteries et magasins ont eu lieu ces derniers jours autour de la Place Vendôme, et là... personne pour intervenir ! Hier soir, cinq personnes pacifiques ont été interpellées, ce qui constitue à peu près le même nombre d’interpellations que lors des saccages de Nantes, Rennes, Trocadéro... De qui se moque-t-on ?

Une Sentinelle de la place Vendôme,
le 03/04/2014.

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2020 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0