L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[Mariage ganymède] L’action, c’est maintenant !

« Je demande que soit officiellement ouvert un grand débat national sur la famille.

Je rappelle que la précédente majorité avait eu l’occasion de faire (une telle consultation) pour la révision des lois bioéthiques. »

Non, vous ne rêvez pas, il s’agit bien de la dernière déclaration de Jean-François Copé. Le baron de l’UMP en lice pour la présidence du parti avait pour l’instant cultivé un certain flou sur la question du mariage homosexuel, en évoquant d’abord un « débat interne » au sein du mouvement pendant la présidentielle de 2012, puis en laissant courir le bruit parmi les militants qu’il était contre, et parmi son entourage et les journalistes qu’il était pour. Bref, nous sommes en attente de précisions.

Une chose est sûre, c’est que l’occasion est venue pour la majorité silencieuse de faire entendre sa voix. Selon les derniers sondages, puisque notre démocratie moderne ne jure que par eux, 66 % des Français souhaitent un référendum sur la légalisation du mariage et de l’adoption pour les couples homosexuels, et 63 % sont opposés à l’adoption.
Je voulais vous partager ce lien qui mène vers une pétition qui réclamait déjà avant Jean-François Copé un « grand débat démocratique sur le mariage homosexuel et l’homoparentalité sous la forme d’états généraux du mariage et de la famille ». Un débat sur ce futur projet de loi est indispensable. On a tendance à dire qu’il s’agit d’une guerre des "cathos" contre les "homos", mais c’est faux : cette controverse est parfaitement laïque, et elle concerne toute la société, dont la cellule de base est composée d’une famille fondée par un papa et une maman. Voici donc une pétition sérieuse et pas sulfureuse, pour qu’un avis différent soit pris en compte : http://www.tous-pour-le-mariage.fr/

J’ajoute qu’il est également essentiel de contacter des élus pour leur exprimer votre désaccord sur le projet de loi sur le "mariage pour tous", ou pour leur demander un véritable débat. Les bons assistants parlementaires connaissent cette équation électorale : "1 lettre = 200 personnes". Un courrier sur le bureau d’un élu représente plus que le seul auteur, plus motivé que son entourage au sens très large, qui pense comme lui sans faire la démarche d’écrire.
Donc... Chaque lettre, chaque courriel, chaque courrier compte ! Surtout s’ils proviennent directement de la circonscription de l’élu en question. Les votes locaux se jouent souvent à quelques centaines de voix près... Dont les vôtres ! Mettez cela dans la balance, et votre courrier prendra autant de poids ! Vous trouverez ici la liste des députés par circonscriptions : http://www.assemblee-nationale.fr/qui/xml/departements.asp

Avec Internet, il est facile d’élargir la liste aux maires, conseillers généraux, conseillers régionaux etc. Qu’ils soient UMP, PS, de gauche, de droite, du centre, qu’importe ! Tous doivent entendre la voix de leurs concitoyens et électeurs. Ecrivez à vos députés votre désaccord sur ce projet de loi. Ecrivez aux parlementaires du Front de gauche comment le libéralisme, cherchant à abaisser toutes les régulations, s’avance, masqué de « l’égalité des droits », pour précariser la famille et faire « du bon business » avec les mœurs, comme le commentait, satisfait, le CEO de Goldman Sachs, qui finance les campagnes pour le mariage homosexuel aux Etats-Unis.

Ecrivez au ministre de la Justice, Mme Christiane Taubira, que son combat contre la polygamie en Guyane risque fort d’être annulé par la porte ouverte au « trouple » et au « polyamour » en France métropolitaine. Ecrivez au ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, lui qui a dit au cardinal Barbarin : « nous sommes très déterminés ». Sera-t-il toujours si sûr de lui quand 200 courriers de protestation seront adressés Place Beauvau ? Faites-lui part de votre détermination contre ce projet de loi insensé.

Nous n’avons RIEN à perdre. Au pire, vous recevrez une réponse en version langue de bois, comme l’Elysée m’en a envoyé celle-ci, datée du 3 octobre dernier :

« Cher Monsieur,

Le Président de la République a bien reçu le courrier que vous avez souhaité lui adresser et m’a confié le soin de vous répondre. Comme vous le savez, Monsieur François HOLLANDE souhaite que des débats citoyens et démocratiques soient engagés à l’occasion de l’examen au Parlement du projet de loi permettant le mariage entre personnes de même sexe. Soyez donc certain qu’il a été pris connaissance de vos réflexions. »

L’important est de semer, comme le semeur de l’Evangile : on ne sait si et où cela poussera, mais on ne pourra pas se reprocher de ne pas avoir fait notre mission. Pour les chrétiens, il faut se rappeler qu’il ne s’agit pas d’un débat "croyants contre incroyants", même s’il se trouve que beaucoup de croyants se mobilisent contre le projet de "mariage pour tous". Les enjeux sont philosophiques, anthropologiques, sociétaux. Il faut aussi se souvenir que le respect des personnes prime avant toute chose. Jésus n’a pas lancé la pierre, alors ne le faisons pas. Ce n’est pas une condamnation des homosexuels, mais l’expression d’un désaccord sur une loi qui risque de s’imposer à toute la société. Voilà pourquoi l’initiative de Civitas d’aller manifester le 18 novembre prochain devant le ministère de la Famille est une impasse. C’est un cadeau pour le lobby LGBT et à ses relais dans les médias que je me refuse d’offrir.

Que les boîtes aux lettres de l’Assemblée nationale, elles, débordent !

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2018 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0