L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[LUNDI DE LA TABLE RONDE] Message à Sihem Souid, selon qui le racisme anti-Blanc n’existe pas

« Il faut le dire une fois pour toutes haut et fort : le racisme anti-blanc n’existe pas. » C’est toi, Sihem Souid, qui l’as écrit dans Le Point la semaine passée.
C’est dur à entendre pour moi, qui me suis entendu traiter de « sale Blanc » ou de « sale race » plusieurs fois. Mais pour toi « sale Blanc », ce n’est pas du racisme, c’est un « rejet ponctuel ». Et que se passerait-il si moi, je décidais de te rejeter ponctuellement, et de t’appeler en conséquence « sale arabe » ? Ce ne serait pas du racisme, n’est-ce pas ?
C’est ta grande obsession que de défendre la communauté dont tu es originaire. Tu le fait dans tous les journaux qui t’ouvrent leurs colonnes. Tu l’as fait dans le Huffington Post en qualifiant l’islam de « punching-ball politiquement correct » ; tu l’as fait dans Le Point en dénonçant, dans l’affaire de la Crèche Baby-Loup, « Manuel Valls et sa cohorte d’islamophobes » ; et tu l’as fait donc, il y a quelques jours, en affirmant que seuls valaient les racismes « anti-noir, anti-arabe, anti-juif, anti-roms ». Sous prétexte que la population blanche est majoritaire en France – excuse-l’en – elle ne pourrait être victime de discrimination.
Mais laisse-moi te dire, Sihem Souid, que tu n’es pas bien placée pour juger de l’existence ou non du racisme anti-blanc. Parce que tu n’es pas blanche, tu ne risques pas de vivre ce que certains Blancs subissent au quotidien, dans leurs quartiers, dans les transports en commun, en raison de leur couleur de peau. Fonctionnaire de carrière, aujourd’hui ouaille de Taubira, je ne suis même pas sûr que tu aies vécu l’existence difficile que tu déplores chez les membres de ta communauté.
Tu accuses Manuel Valls d’islamophobie, mais te rappelles-tu qu’il rompt le jeûne dans de grandes mosquées françaises, avec l’approbation des médias et de la classe politique, alors que cette même élite a donné des leçons de laïcité à n’en plus finir lorsque Nicolas Sarkozy s’est simplement signé à l’enterrement de l’abbé Pierre ?
Sihem, tu vas jusqu’à accuser tes camarades socialistes de racisme à l’endroit de Samia Ghali, simplement parce qu’elle a perdu une élection. Considères-tu que son appartenance ethnique lui valait la victoire d’office ?
Sihem, toi qui t’es distinguée par ta violente attaque contre Jeannette Bougrab, tu ne m’en voudras pas de m’adresser à toi avec une certaine dureté. Ni de te tutoyer, car après tout nous sommes frère et sœur en notre humanité. Nous tombons d’accord, j’en suis certain, sur le fait que Jean-François Copé a fait beaucoup de tort à la notion de racisme anti-blanc. Mais je t’en prie, garde à l’esprit que nier l’existence de ce racisme, qu’il soit anti-blanc ou anti « Céfran », ne fera pas progresser ta propre cause.
C’est triste à dire, mais je suis certain que tous les racismes peuvent cohabiter en France. C’est le lot de la société cosmopolite et multiculturelle pour laquelle tu œuvres.

par Pierre Vallinat, de La Table Ronde

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2019 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0