L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

L’Espérance est notre trésor

Depuis dimanche, je vais régulièrement sur Facebook pour suivre les suites et les comptes-rendus de la « Manif pour Tous ». J’y ai vu et lu des attitudes de personnes découragées, énervées, fatiguées et je me suis souvenu alors d’un chant que j’aimais particulièrement lorsque j’étais plus jeune : L’Espérance. Je me suis souvenu de ces soirées pendant lesquelles, éclairés par un feu de joie et quelques torches, dans le froid, le regard planté dans les étoiles, quelques jeunes hommes reprenaient en chœur : « L’Espérance est un trésor ». Les yeux mouillés devant la beauté du tableau, nous avions sur le visage, les marques de la sérénité des vieux sages. C’est l’Espérance qui nous donne la sérénité, la sérénité de Dieu. Où est-elle aujourd’hui cette sérénité ? Où est notre courage ? Où est notre confiance en Dieu ? Le million de manifestants de dimanche était hétéroclite. Des gens du Nord, de l’Ouest, du Sud, des montagnes, des littoraux, des Franciliens, des familles, des célibataires, des jeunes, des vieux, des catholiques, des musulmans, des juifs, des homosexuels - et j’en passe - étaient présents. Cependant, je pense que l’on peut avancer sans se tromper que les catholiques étaient bien représentés. C’est à eux aujourd’hui, et en particulier aux jeunes parmi eux, que je voudrais m’adresser.

Hollande t’es foutu ! Les Bisounours sont dans la rue !

Les manifestants de dimanche (ou peut-être devrais-je dire du dimanche) ne font pas peur au gouvernement de François Hollande. On ne réclamait aucune démission, aucune tête (il faut dire qu’arborer des têtes sanglantes au bout de nos piques n’est pas dans nos habitudes). On n’a pas usé de la violence, ni physique, ni verbale. On a rendu un iPhone à son propriétaire qui l’avait perdu pendant la manifestation et dix minutes plus tard, on a rendu sa carte bleue à un autre manifestant. Des volontaires ont ratissé le Champ de Mars toute la nuit pour être sûr qu’il ne resterait pas de détritus. Non, notre attitude ne fait pas peur. Non, nous ne faisons pas peur. Et alors ? René Coty sait très bien que la majorité des personnes présentes dimanche n’ont pas voté pour lui et ne le feront sans doute jamais. Il sait en plus, que malgré notre nombre, nous sommes respectueux des lois et non-violents. Il pense donc savoir quoi faire pour contrecarrer notre manifestation populaire et il a déjà commencé.

La stratégie de l’ennemi

Le gouvernement sait qu’il n’aura pas besoin de la police, ni de l’armée pour nous faire taire. Il choisit donc, depuis dimanche, une option plus discrète et sournoise : la démoralisation. Il pense que nous montrer qu’il est plus fort que nous, nous fera revenir à la raison et que notre exaspération finira par vaincre notre Espérance. Et j’ai l’impression qu’il réussit bien son coup, pour l’instant du moins. Il pense que la réduction honteuse de nos chiffres, que la suppression des journaux télévisés parlant positivement de la manifestation, que les insultes que l’on se prend en plein visage à chaque discussion avec des opposants, que le mépris qu’il nous adresse et que leurs provocations auront raison de nous. Ne tombons pas dans leur piège !

En plus, entre nous, nous le savions que ça se passerait comme ça…

Ils veulent également nous affaiblir en relançant des clivages ancestraux : progressistes/conservateurs, droite/gauche, croyants/athées… N’oublions pas qui nous étions dimanche et que chacun d’entre nous n’avait pas grand-chose à voir avec beaucoup de manifestants. Une pancarte de la « Manif pour Tous » disait : « La différence, c’est la clef de l’existence ! » C’est aussi une clef de notre force. Affirmons que nous sommes différents mais unis dans cette démarche.

Nous sommes dans le monde mais nous ne sommes pas du monde.

L’exaspération grandissante dans nos rangs pousse à la colère. Et Yoda nous l’a dit, la colère entraîne la haine et nous pousse au côté obscur ! Restons du côté de la Lumière… Combien d’entre nous se sont dit en découvrant les chiffres au 20h dimanche soir : « Qu’est-ce qu’on doit faire pour être entendu ? Faut-il brûler des voitures ? Montrer nos seins ? Se faire passer pour des victimes ? Faire ce que les autres font avec succès depuis 30 ans ? » Non. N’utilisons pas les armes de nos ennemis. J’en ai déjà vu qui reprochaient à Caroline Fourest le même lapsus que celui d’Eric Zemmour, ou qui saluait l’attitude infantile des députés de droite hier après-midi. D’autre encore compare René Coty à Hitler. Restons sérieux ! Ne faisons pas comme nos opposants quand ça nous arrange ! Soyons cohérents ! Restons nous-mêmes ! Montrons-nous dignes d’être entendus ! La seule satisfaction qui ressortait dimanche soir était : « On pourra dire à nos enfants qu’on y était ! » Certes, mais je ne veux pas avoir à dire à mes enfants que j’ai été obligé de me compromettre dans cette lutte.

Qu’est-ce qu’il nous reste ?

Il faut montrer notre opposition dans le cadre de la législation, avec conviction et courage mais surtout, avec courtoisie, en témoignant de notre Joie et de notre Espérance. Pour cela, votre serviteur vous propose quelques actions à mener en toute cohérence. De plus, puisque nous savons que des membres de l’équipe de Frigide Barjot nous lisent et que les directives de la « Manif pour Tous » concernant les actions à poursuivre à l’avenir ne tomberont que lundi prochain, nous espérons leur donner, pourquoi pas, quelques idées.

Tous en prière !

Après le « Mariage pour Tous », la « Manif pour Tous » et la Taubira qui tousse, nous vous proposons « Tous en prière ». L’initiative est saluée par le cardinal Barbarin. Il suffit de s’inscrire et de s’engager à prier le chapelet et/ou à jeûner le 25 janvier prochain. Tout est très bien expliqué sur le site de l’initiative. La prière des Polonais a fait chuter le pouvoir soviétique, pourquoi ne ferait-elle pas trembler notre René Coty national ? Ci-dessous, le teaser de « Tous en prière » :

Payons sa pelouse à Bertrand Delanoé !

Le Rouge et le Noir vous invite à rejoindre le groupe Facebook suivant. Le but du groupe est simple et il est clairement expliqué par son créateur, notre ami Fikmonskov : « Monsieur Delanoé demande 100 000 euros de réparation pour la pelouse du Champs de Mars, que nous avons abîmé avec nos 680 000 petits pieds. On le comprend : c’est pas joli, le Champs de Mars tout terreux. On le comprend même tellement bien qu’on va la lui rembourser, sa pelouse. Si chacun des manifestants de dimanche envoie un euro à la mairie de Paris (je cherche en ce moment un moyen de faire ça simplement), il verra qu’on était un peu plus que ce que dit la police, et il aura de quoi refaire se pelouse autant de fois qu’il le voudra. Il aura même de l’avance dans sa trésorerie pour les prochaines fois qu’on viendra lui salir sa pelouse... Et en plus, ça risque d’être un rien compliqué à gérer pour sa trésorerie, si bien que la prochaine fois il y pensera à deux fois avant de réclamer. (Je rédige un courrier type pour aller avec, pour ceux qui ne seraient pas inspirés. Je le publie sur mon blog demain, je donnerai le lien.) » Une initiative drôle qui réunit déjà près de 3 000 participants. A faire tourner.

Pour les moins fous-fous !

Il est également possible de se faire entendre par des moyens plus traditionnels :

1) en contactant votre député.
Le mieux est de compléter la lettre choisie en précisant que votre voix n’ira JAMAIS à quelqu’un qui votera oui à ce projet de loi (un champ supplémentaire et personnalisable est prévu à cet effet). En un clic, la lettre sera aussi transmise à F Hollande et aux sénateurs.

2/ en demandant un référendum populaire, prévu par l’article 11 de la Constitution.

3/ En contestant les chiffres émis par la préfecture de police et en demandant quelques explications. Quelques phrases très courtes suffisent, c’est la quantité de mails envoyés qui importe. Histoire de montrer que nous ne sommes pas dupes….
Courriel : courriel.prefecturepoliceparis [ à ] interieur.gouv.fr

Rester à l’affût des nouvelles de la « Manif pour Tous »

Si dimanche, F. Hollande n’a pas bougé d’un centimètre, les figures de la « Manif pour Tous » proposeront de nouvelles actions. Restons au maximum mobilisés. Une autre manifestation réunira difficilement autant de monde que la dernière fois, parce que les déplacements ont un coût. Soyons présents ! Soyons nous-mêmes ! Prions ! Tenons !

Deux citations de Bernanos et une petite vidéo propre à remotiver les troupes :

« On ne subit pas l’avenir, on le fait. »

« C’est la fièvre de la jeunesse qui maintient le reste du monde à la température normale. Quand la jeunesse se refroidit, le reste du monde claque des dents. »

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2023 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0