L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

Êtes vous la génération de demain ?

25 avril 2013 Louis Jaeger

Après avoir tué son père, rompu avec sa sainte mère l’Eglise, la France institutionnelle s’est désormais engagée contre la loi naturelle.
L’artifice, l’invention sociale, le mensonge et l’idéologie sont depuis le vote de mercredi l’officiel visage de notre patrie. Les petits marquis et les coteries auraient gagné, le pays réel aurait perdu.

Malheureusement pour les serviteurs de l’ennemi du genre humain, nous sommes les vrais vainqueurs. Pendant des semaines de lutte, de manifestations, d’actions et d’insultes lancées par les médias et les groupes idéologiques, nous nous sommes découverts.

Le pays réel s’est levé, il s’est rassemblé et a été dénigré.

Ils ont ri, raillé, menti, manipulé, caché et inventé. Ils ont envoyé leurs hystériques contre nous, contre nos évêques et contre nos églises.
Ils ont méprisé notre parole, notre aspiration et notre engagement.
Ils ont voulu annihiler la société, salir la Chrétienté et traîner notre pays dans la boue. Leur haine, masquée par l’utopie et les bons sentiments faciles, a tenté d’atteindre le cœur de notre civilisation.

Mais nous n’étions pas seuls, vous n’étiez pas seuls.

Nous avons vécu ensemble les charges des forces de l’ordre, leur violence et l’arbitraire du ministre de l’Intérieur.

Nous avons chanté ensemble dans les rues, dans les cellules pendant nos gardes à vue et dans les fourgons de police.

Nous avons veillé ensemble pendant des heures avant les coups de matraque et les gaz lacrymogènes.

Nous avons marché avec nos prêtres et prié avec la France.

Nous pensons, croyons et espérons ensemble.

Le lien que nous avons créé ne doit pas être détruit.

Vous n’êtes pas seuls dans ce combat d’aujourd’hui et de demain. Vous n’êtes pas soutenus par une partie des Français ou par un groupe particulier. Mais c’est depuis les cieux que l’on vous regarde, vous la jeunesse de France.

Depuis les cieux on appelle au réveil et on prévient du danger. Les chœurs des martyrs résonnent depuis les vestiges des églises de Vendée et depuis les sols gelés de Sibérie ; des rizières ensanglantées de Chine aux forêts du Cambodge, de le place de la « concorde » au tombeau des Romanov, des îles cubaines aux charniers d’Afrique : le tambour des libertés fait vibrer notre âme.

Les morts se lèvent pour prévenir du prochain massacre commis contre l’Homme. Il approche doucement, sûrement : l’ennemi du genre humain a franchi le seuil de notre maison.

Mais nous avons de notre côté le chaîne du temps.

Nous allons devoir faire tomber le masque, révéler la supercherie et repousser les horions. Les persécutions ne font que commencer en France et en Europe.

La Chrétienté sera en nous, entre nous, avec nous. La Tradition nous supporte et la recherche du bien commun nous guide. L’Eglise vivra par nous et par nos familles.

Nous sommes la jeunesse qui va pulvériser le mur de la subversion et qui va abattre la bête immonde qu’Ils ont créée et osé appeler « modernité, « progrès » ou « égalité ».

Nous sommes la jeunesse au cœur pur et solide, la jeunesse française qui va écrire son destin et l’Histoire de notre patrie.

Notre combat sera rude, douloureux. Un calvaire nous attend car nous défendrons la Vérité et la Réalité. Nous n’allons pas nous fondre dans une abstraction métaphysique ou nous dissoudre dans la brutalité et la violence mimétique car nous sommes différents d’eux.

Nous allons protéger le pacte de Reims et les promesses du baptême de la France.

Nous allons reconstruire le monde qu’Ils ont détruit avec tant de jouissance.

Nous serons la génération des héros car demain nous appartient.

Chers amis, je n’ai qu’une question : acceptez vous d’être le camp des Saints ?

25 avril 2013 Louis Jaeger

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2022 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0