L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

Deux poids deux mesures : la justice française en rupture avec le peuple ?

Peut-on encore parler de justice, quand la notion de peine juste et proportionnée semble disparaitre des condamnations, et que le laxisme envers les uns est en opposition flagrante avec la fermeté d’autres condamnations qui ressemblent à s’y méprendre à des condamnations politiques ?

Une justice girouette

D’un coté un laxisme judiciaire stupéfiant :

De l’autre, des opposants politiques fermement condamnés :

L’échelle des peines appliquées n’a plus de sens

C’est la crédibilité de la justice qui est en jeu derrière cette distorsion flagrante de l’égalité de traitement. Les paroles et les pensées à connotation politiques semblent désormais plus durement réprimées que les actes de violence gratuite. Et encore ! Seul les opposants au parti actuellement au pouvoir semblent visés.

Ce dernier exemple de deux poids deux mesures qu’est la condamnation à 9 mois de prison ferme d’une ancienne élue FN pour avoir partagé un montage photo de Taubira sur Facebook est totalement surréaliste. Un post sur un mur facebook est-il donc plus condamnable qu’un mur des cons au sein même de cette justice ?

Comment ne pas s’étonner de voir le curseur de la justice sur la tolérance zéro quand il s’agit d’opposants politiques, tandis que ce même curseur reste perpétuellement bloqué sur la clémence lorsque les coupables sont ces délinquants qui pourrissent la vie des français ?

Les français agressés, volés, insultés, menacés de mort, non par un montage photo sur internet, mais dans la rue, dans la réalité, ne comprennent pas. Pourquoi, lorsqu’il s’agit de leurs agresseurs, la justice ferme-t-elle les yeux ?

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2017 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0