L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[DESSINS] Tempête anti-jacobine en Bretagne

Depus deux semaines, la France a les yeux braqués sur la Bretagne, pointe avancée de l’Europe dans les flots tumultueux de l’Atlantique.
Révolte sourde, anti-fiscale, anti-jacobine et aux accents identitaire parce que localiste et enracinée sur la vieille terre de Bretagne : cette réaction des Bonnets Rouges interpelle le Français contemporain.

Si la Bretagne a pris l’habitude de voter à gauche depuis plusieurs décennies, par souci de justice sociale, elle n’a pas pour autant donné de blanc-seing à la gauche parisienne ;
La Bretagne ne croit ni au Grand soir de Mélenchon, ni à la logique libérale-libertaire cynique d’un PS petit-bourgeois. Et pour cause : à Quimper, c’est le pays réel breton qui défilait, mêlant ouvriers, paysans, indépendants, chefs d’entreprise, militants autonomistes ou bretons dépolitisés... En outre, les méthodes confiscatoires d’un Etat central méprisant les identités locales - ces identités qui font la France - blessent les régions à fort caractère comme la Bretagne. Voilà pourquoi les insoumis bretons se sont coiffé du bonnet rouge de 1675 et ont pris en main les étendards bretons : Gwenn Ha Du, Kroaz Du, drapeau ducal aux mouchetures d’hermines, drapeaux vannetais, nantais ou malouins...

Le mondialisme mortifère imposé par Paris et Bruxelles tue nos provinces. Le pays réel, qu’il ait voté à gauche ou à droite, est la victime de ces politiques absurdes. C’est dans ce contexte que les bretons se sont levés, revandiquant un projet pourtant évident et simple : vivre, décider et travailler au pays.

La tempête s’est ainsi levée en Bretagne... Gageons que demain la France entière se lèvera.

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2019 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0