L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

Cléricalisme du Curé à table

4 février 2021 Contributeurs extérieurs

Après « Le séminariste, prolétaire ecclésiastique », et « Cléricalisme et liturgie au séminaire », nous achèverons un tryptique par l’Art de tenir à table son rang de clerc.

Le sujet est si loin d’être anecdotique que le Christ Lui-même tint à donner des instructions très précises, verbo et exemplo (par la parole et l’exemple), qui plus est au soir de la Sainte Cène.

Ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, Il les aima jusqu’au bout, Se dépouilla de son vêtement, passa la tenue de service, et lava les pieds de Ses disciples...

(pour savoir comment se tenir à table, il conviendrait de relire tout Jean 13 à 17)

Or trop souvent, quand nous sommes invités, quand nous sommes dans nos​​​​​​​ cures, et à chaque repas que nous prenons dans nos séminaires, nous pouvons voir le service imposé d’autorité aux plus jeunes, aux moins formés, aux plus humbles (en fait et en vérité ! avis aux âme véritablement sacerdotales), en tout cas, aux séminaristes les moins Anciens.

Il est même fréquent dans nos séminaires de voir des clercs jouer avec leurs verres pour signifier d’un geste qu’ils ont soif et que leur jeune condisciple n’est pas assez prompt à devancer leurs nécessités. Ces clercs, incapables de demander humblement un simple service, sont-ils encore capables de gratitude, de parole et d’action de grâce ?

Cette forme de bizutage pourrait paraître anodine, mais sa situation aux antipodes de la lettre comme de l’esprit de l’Evangile trahit au contraire une malice profondément enracinée.

Dans les cas les plus graves, le ’personnel’ aura même droit à une brève et sèche et sévère monition, sur l’humilité ou sur le sens du service (décidément, 2P 3,9 peut se lire ainsi : le ridicule ne tue pas car Dieu veut donner à chacun le temps de la conversion).

Nous refermerons ce triste sujet sans davantage nous étendre... nous ne redirons pas ce que peut avoir d’odieux et déformant une telle situation répétée trois fois par jour, chaque jour de l’année, des années durant : nos précédents billets y ont déjà largement insisté.

Mieux vaut pleurer, prier, et travailler à son salut en tremblant.

Clérical, sans rien de sacerdotal : l’exacte définition - et illustration ! - du cléricalisme.

Chères familles, si vous voulez aider vos prêtres, invitez-les à vous servir à table !

Иван Шухов

PS : ...mais toi, ami séminariste qui veux persévérer, n’oublie pas Mt 10,42 : celui qui aura donné ne serait-ce qu’un simple verre d’eau fraîche à l’un de ces petits en sa qualité de disciple ne perdra pas sa récompense.

4 février 2021 Contributeurs extérieurs

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2021 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0