L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

Chants d’insoumis

Le Rouge & le Noir vous propose des chansons à boire et traditionnelles, revisitées par Ajax avec l’esprit du moment (et de toujours !).

CHANTS D’INSOUMIS

PRINTEMPS DU PEUPLE FRANÇAIS - 2013

Ah que nos pères
(Sur l’air de... "Ah que nos pères)

1) Ah que nos pères étaient heureux (bis)
Dans leur bon vieux mariage
Entre hétéros, c’était bien mieux (bis)
Depuis toujours, c’était l’usage

R. Et nous voulons vivre comme eux
En parité, mariage à deux, morbleu
Un homme, une femme et des enfants, morbleu
Et des enfants nombreux

2) Ils n’avaient pas le mariage gay (bis)
Ni l’adoption dénaturée
Mais ils servaient la société (bis)
Transmettant leur identité

3) Il n’avait pas la GPA (bis)
Pour faire commerce de la vie
Quand ils avaient deux sous ou trois (bis)
Ils buvaient un verre en famille

4) Ceux qui nous ont transmis nos noms (bis)
Et nos valeurs traditionnelles
Inspirent not’ détermination (bis)
Pour maintenir ce qui est éternel

Le bréviaire gaulois
(Sur l’air du « Vin gaulois »)

1) Français, exigeons justice
Non aux socialistes (bis)

R. Français, lève-toi, pour qu’on abroge leur loi
Demain un enfant te remerciera

2) Hollande est un dictateur
Qu’il aille voir ailleurs (bis)

3) Pas de « genre » M. Peillon
Dans l’éducation (bis)

4) Bergé vil et hors la loi
Pas de GPA (bis)

5) Najat on t’supporte plus
Tes discours nous tuent (bis)

6) Valls retire tes policiers
On tient le pavé (bis)

7) Taubira est l’ennemi
De notre pays (bis)

8) Français, soyons réalistes
Non aux socialistes

Dans la prison d’Fleury
(Sur de « Dans les prisons de Nantes »)

1) Dans la prison d’Fleury, len di li len...
Dans la prison d’Fleury,
Il y a un prisonnier (bis)

2) La France se démène...
Pour qu’il soit libéré...

3) Pourquoi est-il en taule ?...
Pour idées exprimées...

4) On l’a foutu aux fers...
Pour le rééduquer

5) D’abord des nuits en GAV...
Pour l’démoraliser...

6) Sur le champ il compare...
Faut bien dresser l’Français

7) A la première audience...
Nico est relaxé

8) Le système persévère
Il faut le rattraper

9) A la manif suivante...
Les flics l’ont bien traqué...

10) Après trois jours de GAV...
Nico n’a rien lâché...

11) L’Injustice est fin prête...
Elle veut impressionner...

12) Deux mois de prisons ferme...
Qu’il a faim le parquet !...

13) Pour Nicolas on chante...
On ne lâchera jamais...

Chevaliers de la France nouvelle
(Sur l’air de « Chevalier de la table ronde »)

1) Chevaliers de la France nouvelle
Goûtons voir si ce gaz est bon (bis)
Goûtons voir, oui, oui, oui
Goutons voir, non, non, non
Goûtons voir, si ce gaz est bon (bis)

2) S’il est bon, s’il nous tire des larmes
Ça ne va pas nous attendrir...

3) Et à chaque nouvelle charge
La police s’presse pour nous servir...

4) Pendant les sittings pacifiques...
Nous perdons notre vue entière...

5) Pan, pan pan, qui me rosse les côtes ?
Incroyable ! C’est trois policiers...

6) Si je meurs, je veux qu’on m’enterre
Où le gaz parfume Paris...

7) Pour donner le discours d’usage
On prendra les Champs-Elysées...

8) Et si les CRS débarquent
Vous tousserez à ma santé...

Hymne du Printemps français

1) A Paris, en Province, tous ils se sont dressés
Contre l’aberration de cette société.
La loi Taubirator, modèle de folie,
N’a fait que réveiller le bon sens endormi
Nombreux mobilisés, et pourtant méprisés,
Bafoués et ignorés, trahis et opprimés
Hollandouille 1er, Peillon, Pierre Bergé
Et Valls et Taubira veulent nous éliminer

R. Mais nous on lâche rien, non jamais jamais rien :
Printemps Français, Hommen, Camping et Salopards
Porteuses et Antigones, Manif et Révoltés
On en a ras-le-bol de vos stupidités

2) Le mariage pour tous n’est que la traduction
De leur but malsain : détruire l’être humain
Mais ne sentez-vous pas notre exaspération ?
GPA, PMA, Gender : On en veut pas !
Les Valls’euses de Valls on les a fait courir
Les bouquins de Peillon on les fera brûler
Taubira, Belkacem, on les fera rougir
Dictature socialiste on te fera tomber.

3) Nous gardons le bon sens et nous le défendons
L’amour que vous vendez n’est qu’une illusion
On ne veut pas d’un monde où les enfants s’achètent
Un monde où la famille tu l’aimes ou tu la jettes !
Vous détruisez les mômes, vous brisez les repères
Vous dites liberté et nous emprisonnez
Vous vous croyez vainqueur ? Vous dites que c’est gagné ?
He bien vous vous trompez : on prépare la rentrée !

4) Vous trouvez plus propice de trafiquer dans l’ombre ?
C’est encore une erreur : nous avons des veilleurs
La jeunesse s’est levée, elle rejoint ses aînés
Et leur colère gronde : vous l’avez réveillée !
Vos manipulations ne servent plus à rien
Vos abus de pouvoir, vous les faites en vain
Vous nous sous-estimez : nous brisons le silence
Ne vous y trompez pas : nous sommes la résistance !

Vive le Jeunesse !
(Sur l’air de « Vive les étudiants »)

1) Vive la jeunesse rebelle, française !
Vive la jeunesse rebelle !
Nous en sommes et c’est notre chance
Vive la jeunesse de France !

R. Et on s’en fout, d’la dictature d’Hollande
Et on s’en fout, la France est avec nous

2) Vive les Antigones, françaises !...
Dans leur robe blanche elles sont mignonnes...

3) Et vive les Hommen, français !...
Ils sont à poil face à la haine...

4) Et vive les veilleurs, français !...
Leurs chants nous réchauffent le cœur

4) Vive le printemps français, français !...
On ne lâchera rien, jamais...

5) Vive la manif pour tous, française !...
Notre pays a foi en nous...

J’ai rencontré ce matin
(Sur l’air de « La blanche hermine »)

1) J’ai rencontré ce matin au milieu de l’avenue
Une bande de jeunes gens qui sortaient de garde à vue

  • Où allez-vous jeunes de France avec vos drapeaux levés ?
  • Nous formons la Résistance, rejoins ta communauté

R. C’est le drapeau d’la famille, vive père, mère et enfants
C’est le drapeau d’la famille, résistons à l’air du temps

2) - Où allez-vous jeunes de France avec vos drapeaux levés ?

  • Nous formons la Résistance, rejoins ta communauté
    Moi aussi j’ai mis mon sweat et j’ai marché avec eux
    Arrivés aux Invalides, Dieux ! Qu’est-ce qu’on était nombreux

3) Moi aussi j’ai mis mon sweat et j’ai marché avec eux
Arrivés aux Invalides, Dieux ! Qu’est-ce qu’on était nombreux
Le cortège marchait, immense, Paris en était grisé
Mais la clique socialiste méprise le peuple assemblé

4) Le cortège marchait, immense, Paris en était grisé
Mais la clique socialiste méprise le peuple assemblé
Nous ne pouvons pas trahir les enfants demain vendus
Nous sommes le peuple de France pas un tas d’individus

5) Nous ne pouvons pas trahir les enfants demain vendus
Nous sommes le peuple de France pas un tas d’individus
Alors, n’en déplaise à Valls, on ne lâche pas le pavé
Et jusqu’à tard dans la nuit nos slogans ont résonné

6) Alors, n’en déplaise à Valls, on ne lâche pas le pavé
Et jusqu’à tard dans la nuit nos slogans ont résonné
Nous célébrons la famille, nos valeurs traditionnelles
Nous voulons un avenir pas d’un monde artificiel

7) Nous célébrons la famille, nos valeurs traditionnelles
Nous voulons un avenir pas d’un monde artificiel
Ces paroles sont illégales dans notre démocratie
Alors les flics ont chargé même si on était assis

8) Ces paroles sont illégales dans notre démocratie
Alors les flics ont chargé même si on était assis
Nous ne lâcherons jamais, dans la rue ou en prison
Jamais la jeunesse de France n’entendra votre raison.

La vie des Résistants
(Sur l’air « Des moines de Saint-Bernardin »)

1) Nous sommes résistants du printemps français (bis)
Défendant la famille jusqu’aux nouveaux nés (bis)
La police nous aime guère
Hollande nous fait la guerre

R. C’est ça qu’est bon et bon et bon et bon !
Et voilà la vie, la vie, la vie chérie ah ! ah !
Et voilà la vie que les résistants font (bis)

2) Pour notre coucher une dalle de béton (bis)
C’est le plus grand luxe dans une prison (bis)
A quinze par cellule
Nous chantons à la lune

3) Puis le procureur vient nous harceler (bis)
« Allez, un petit effort mon gars, signez » (bis)
Il pense qu’on va plier
Il connaît pas l’Français

3) Pendant la journée on retourne travailler (bis)
La France a besoin de nos bras pour marcher (bis)
Si le jour n’est qu’utile
La nuit sera sublime

4) Si c’est ça la vie que les Résistants font (bis)
Engage toi aussi c’est la voix d’la raison (bis)
Et le soir en cellule
On chant’ra à la lune

Pelot d’Zonzon
(Sur l’air de Pelot d’Hennebont)

1) Ma chère Maman je vous écris
Que serons bientôt sortis
Que nous avons déjà signé
Et serons bientôt libéré

2) Avant la GAV je combattions
Les ennemis de la nation
Et nous chantions à l’Elysée
Et nous sommes faits interpelés

3) Quand l’OPJ m’a z’appelé
C’est sans quartier qu’il m’a nommé
C’est sans quartier c’est point mon nom
Moi j’lui dirais jamais mon nom

4) Y m’a donné un bout d’papier
Et une espèce d’encrier
J’a mis la main sur l’encrier
Appuyé fort sur l’bout papier

5) Faut qu’ce soit qq chose d’important
Pour qu’ils me gardent aussi longtemps
Mais ils vont pas m’intimider
Et l’on finira par gagner

6) Dites à mon père, à l’avocat
A mes amis que je vais bien
Et que j’emmerde le procureur
Qu’j’embrasse la France de tout mon cœur

7) Dites aux veilleurs que les campeurs
Par leur courage sont les meilleurs
Et qu’il faut vraiment résister
Désobéir pour triompher

Paroles écrites par AJAX.

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2022 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0