L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[AFFAIRE CHAUPRADE] Gare aux obsessions antisionistes

Depuis peu, une cabale semble se monter contre l’eurodéputé FN Aymeric Chauprade. Parmi les chefs d’accusation, certains lui reprochent d’être franc-maçon, et depuis son dernier communiqué, soumis au sionisme et à Israël.

Ces assertions n’ont aucun sens. Nous n’avons encore jamais vu un enfant de la Veuve déclarer que la France est la fille aînée de l’Eglise ni rappeler aussi clairement le devoir de fidélité de notre pays envers les minorités chrétiennes d’Orient.

Quant aux accusations le décrétant comme un agent du sionisme, elles sont entretenues par la sphère soralienne depuis sa dernière publication sur son blog Realpolitik (à lire en entier). Le géopoliticien défend sa vision du Moyen-Orient, et arrive à la conclusion que notre premier ennemi n’est pas Israël mais l’islamisme qui a gangrené toute la région depuis la déstabilisation par les américains, aidés par la France notamment en Libye. Nul besoin de rappeler que cet islamisme sunnite est largement entretenu par le Qatar et l’Arabie Saoudite à coup de pétro-dollars. C’est donc par réalisme géopolitique, et non par idéologie, qu’Aymeric Chauprade justifie cette fois-ci les frappes américaines en Irak.

Précision de son attaché parlementaire :

« Si on lit le texte d’Aymeric Chauprade jusqu’au bout, il justifie bien cette prise de position à contre cœur, parce qu’il a sincèrement à cœur la défense de la civilisation chrétienne, privilégiant une position réaliste qui conduit à ne pas être systématique quand on parle de relations internationales. Il ne prend pas parti pour Israël, il prend parti pour une exception à son principe de non ingérence au nom des racines chrétiennes de notre civilisation. Les soraliens se trompent lorsqu’ils croient à la réconciliation nationale avec les musulmans, ça n’aura jamais lieu et si on les laisse massacrer nos frères, on rend le grand remplacement inévitable. »

Cette cabale montre les limites de la pensée de Soral et de ses affiliés. En effet, Israël n’est pas notre ennemi dans le sens où il ne menace pas militairement nos intérêts nationaux. En revanche, les djihadistes de l’Etat islamique, dont certains sont français de papier, sont à n’en point douter des ennemis tout désigner. Ne pas reconnaître cette évidence prouve qu’Alain Soral est prisonnier de son public à forte dominance musulmane, pour qui l’antisionisme est l’alpha et l’oméga de la géopolitique actuelle.

En revanche, accordons lui volontiers qu’Israël a tout fait pour s’attirer l’inimitié de ses pays voisins (excellente vidéo à consulter ici), et que certains agents sionistes sont des perturbateurs qu’il faut neutraliser (George Soros, grand argentier des Femen, par exemple ; ou encore Bernard-Henri Lévy, fossoyeur de la Libye, et agitateur en Ukraine).

Notre seul souci doit être la protection des minorités chrétiennes en Terre Sainte, et partout ailleurs où la foi en notre Seigneur Jésus-Christ est menacée.
Or comme le prouve cette carte, la principale menace pesant sur les minorités chrétiennes provient principalement d’Etats islamiques ou de groupes islamistes armés, et non des différentes communautés israélites parsemant le monde.

JPEG

Enfin, si le conflit israélo-palestinien interpelle nos consciences, il n’est pas le nôtre. Comme le rappelait récemment Alain Escada, président de l’Institut Civitas, « ni keffieh, ni kippa, la France est chrétienne ».

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2017 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0