L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[RAPPORT SAUVÉ] Un Great Reset pour l’Eglise de France ?

15 octobre 2021 Marc Ducambre

Suite à la publication du rapport Sauvé sur les crimes pédophiles commis par des membres de l’Eglise de France, la fourmilière des commentateurs s’affaire et le vacarme va bon train. À la suite du trépignant nabot de l’Intérieur se bouscule une foule d’autres coprophages parmi lesquels certains ont « lancé un appel [1] »
, comme cela se fait de nos jours, à la « démission des évêques de France ». Il s’agit d’Anne Soupa, de Christine Pedotti et de François Devaux.

Les plus réactionnaires argueront que les évêques actuellement en place n’ont, pour bonne part, aucunement participé à l’orgie pédocriminelle qui accompagna la révolution sexuelle des années 1950 à 1970 – car Ô, surprise ! C’est bien de l’entrée dans la post-modernité et non pas de son rejet que vient la dégénérescence pédophile de nombreux ecclésiastiques d’alors.

Ces imprudents défenseurs de la bigoterie oublient une chose évidente : le phénomène est « systémique » profère Devaux, et c’est bien pour cela qu’il faut renvoyer tout le monde.

L’objectif avoué de cette attendrissante tentative de subversion est néanmoins plus vaste : il s’agit d’appeler au façonnement de « l’Eglise d’après » (toute concordance avec un élément de langage évoquant la communication gouvernementale et celle du forum de Davos serait purement fortuite)… Mais qu’est-elle ?

« Il faut créer une institution qui réponde à des principes démocratiques dans lesquels la femme et les laïcs soient au cœur du processus décisionnel », dit François Devaux, fondateur de la Parole Libérée, aux journalistes. Christine Pedotti le reprend ailleurs en chœur : cette « théologienne » exige qu’on élise les évêques. "Enfin, assène Le Monde, ils suggèrent au pape François de nommer comme « légat » (représentant officiel du pape) Véronique Margron, présidente de la Corref (instituts et congrégations religieux), en attendant de travailler à « l’Eglise d’après ».

Quelqu’un d’un peu sourcilleux et de trop tatillon pourrait se demander si le souhait de Soupa, Pedotti et Devaux est vraiment de lutter contre la pédophilie dans l’Eglise de France, et s’ils ne conspirent pas tout simplement pour que l’Eglise, à son tour, entame sa « grande réinitialisation » afin de rentrer de plein pied dans l’enfer vermineux du « monde d’après »… Mais ce serait voir le mal là où il n’est pas, c’est évident.

15 octobre 2021 Marc Ducambre

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2022 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0