L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[LIVRES] Trois lectures pour la semaine

Les livres de la semaine

Le Lys des Iroquois

« Allez, leur dit-il, évangélisez toutes les nations, et baptisez-les au nom du Père, et du Fils et du Saint-Esprit ». Les missionnaires chrétiens ont semé et moissonné à travers les continents et les océans, après avoir fait fleurir les âmes en Europe. Alors que Jésuites et Dominicains, notamment, faisaient resplendir de leur présence zélée l’Amérique latine, l’Amérique du Nord – en terres françaises – fut en partie christianisée. Parmi les autochtones païens, la figure de sainte Katerie Tekakwitha se distingue au XVIIe siècle. Brûlante d’amour, cette âme d’exception s’éteint à l’âge de 24 ans seulement. Sa vie exemplaire est aujourd’hui mise à la portée des enfants grâce à la collection « Sentinelles » [1].

Dieu est joie infinie

Tout le monde connaît sainte Thérèse d’Ávila ou sainte Thérèse de Lisieux. Mais la liste des saintes carmélites portant ce prénom prédestiné ne s’arrête pas là… Si nous quittons nos vieilles terres de chrétienté que sont l’Espagne et la France, et que nous voyageons vers le Chili, nous trouverons une certaine Thérèse des Andes, carmélite, première de cette nation une fois devenue indépendante.

Le père Alain-Marie de Lassus [2] lui dédie sa première biographie francophone. Sainte Thérèse des Andes a rejoint le Ciel à l’âge de 19 ans, mais elle aura eu le temps de faire rayonner ses vertus chrétiennes sur terre. Une personnalité d’exception qui nous montre la voie de la contemplation, de la prière et du recueillement. On regrettera toutefois quelques poncifs maladifs sur la liturgie ou les pratiques de l’époque (début du XIXe siècle) dont la « spiritualité » serait « démodée et dépassée maintenant que le Concile Vatican II aurait souligné l’importance d’avoir un regard positif sur le monde » (p. 216).

Allah. Qui es-tu ?

Le sujet de l’évangélisation et de la conversion des mahométans est brulant d’actualité, comme en témoigne le succès actuel du film L’Apôtre. Les évêchés français abritent pour beaucoup des registres secrets renfermant les actes des ex-mahométans convertis au catholicisme et baptisés dans le plus secret. C’est encore l’occasion pour nous de réapprendre à connaître cet Islam qui se creuse une place toujours plus importante dans le royaume de France.

Malek Sibali [3] s’applique à montrer, à travers différents chapitres, le vrai visage d’Allah, sans omettre de mentionner la personnalité très particulière de Mahomet. Les contradictions, les violences et la machiavélisme sont des attributs de cet Allah… Le Coran est très largement cité ; les hadiths de même.


[1Catherine Bertrand-Gannerie, Le Lys des Iroquois. Sainte Kateri Tekakwitha, Saint-Céneré, Pierre Téqui, coll. « Sentinelles », 2014, 104 p., 9,50 €.

[2Père Alain-Marie de Lassus, Dieu est joie infinie. Études sur sainte Thérèse des Andes, Toulouse, Éditions du Carmel, coll. « Carmel vivant », 2014, 320 p., 18 €.

[3Malek Sibali, Allah. Qui es-tu ?, Versailles, Éditions de Paris, 2014, 212 p., 19 €.

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2017 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0