L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

Les Femen et Jeanne d’Arc

12 mai 2013 Ardent

Dans le propre de France, c’est aujourd’hui la solennité de sainte Jeanne d’Arc, vierge, patronne secondaire de la France.

Les femen injurient les nationaux

Il y avait donc plusieurs défilés organisés en son honneur, par l’Action Française et Civitas notamment. Or les Femen cherchaient une occasion de redorer leur blason, terni par leur dernière action à Notre-Dame de Paris qui avait suscité un grand tollé, même chez nos plus vifs détracteurs. Les nationaux étaient du pain béni pour ces communicatrices hors pair [1].

Notre ami Éric Marin, rédacteur en chef de Nouvelles de France, les avaient surpris dans leurs préparatifs hier : une de ses sources lui avait indiqué que deux d’entre elles avaient réservé une chambre à l’hôtel Régina situé place des Pyramides à Paris, sur le trajet du défilé.

Courageusement, les féministes déployèrent leur banderole d’amour, de paix et de tolérance contre la haine et les nazis :

Le plus fort est qu’elles perturbèrent ce défilé en l’honneur de Jeanne d’Arc en se revendiquant de celle-ci :

A l’adresse de celles d’entre vous lisant le français [2] :

Nous rappelons que notre Jehanne aimait Dieu et la France plus que tout, qu’elle commerçait avec les anges, qu’elle savait « coudre et filer », et qu’elle chassa les ribaudes de son armée. Et nous vous pardonnons, car vous ne savez pas ce que vous faîtes.

Une dernière chose : vous étiez quatre, ils étaient plusieurs milliers.


[1et hors père, ce qui est une discrimination honteuse envers une minorité de plus en plus bafouée

[2Cet article sera envoyé aux Femen

12 mai 2013 Ardent

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2017 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0