L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

Le Siècle de Louis XV, de Pierre Gaxotte

Monographie superbement illustrée de Pierre Gaxotte, consacrée à Louis XV

C’est un ouvrage que vous aurez grand profit à acquérir, si vous n’avez pas eu le bonheur de trouver Le Siècle de Louis XV dans la bibliothèque d’un grand-père grincheux, ou d’une tante royaliste. Grincheux et royaliste, voilà ce que fera de vous cette passionnante lecture. Grincheux, vous aurez de quoi l’être, en constatant que c’était vraiment mieux avant ; royaliste, parce que la monarchie, solidement ancrée dans les réalités, n’aurait jamais permis toutes les abominations que nous connaissons aujourd’hui.

Pour votre serviteur, la découverte de Gaxotte a eu lieu un mercredi, jour de marché dans sa ville de province. Alors qu’il se promenait, il est tombé, par hasard, sur un stand proposant quelques livres. Et il est demeuré à contempler plusieurs minutes le noble visage de Louis XV qui occupe avantageusement la couverture de l’ouvrage éponyme. Et lorsque l’œil du vendeur s’est fait soupçonneux, il s’est décidé à tourner, émerveillé, les pages superbement illustrées de cette monographie. Avec le sentiment d’être aussi riche que Crésus, il est rentré à son domicile, le Louis XV de Pierre Gaxotte dans son cartable de jeune collégien [1].

Après Louis XV, l’auteur de ces lignes a rapidement trouvé chez un bouquiniste Le Siècle de Louis XV. Cela fut en tout point comparable à une conversion. Dans Louis XV, les belles images plus que le texte avaient suscité l’émerveillement initial et subjugué l’esprit, choc salutaire que l’on pourrait comparer à celui qui assiste pour la première fois aux pompes grandioses et odoriférantes de la messe de saint Pie V. Vient ensuite le temps d’affermir et de confirmer, par la connaissance et le raisonnement, les premières ardeurs qui sont nées. De la même façon, Le Siècle de Louis XV est la plus brillante des démonstrations, le meilleur catéchisme royaliste. On y voit un Roi intelligent, des ministres, hélas, pas toujours fidèles, des armes pas toujours heureuses, mais une France riche, des intendants, qui, comme Atlas portant le monde, soutenaient une province sur leurs épaules. Ici les belles routes bordées d’arbres se dessinent, là, on voit le maréchal de Saxe triompher à Fontenoy, plus loin, c’est le sage cardinal de Fleury qui jugule les désordres politiques du jansénisme.

Dans Le Siècle de Louis XV, la démonstration est rigoureuse. L’historien brosse un portrait lucide et circonstancié de la France de Louis XV, gageure d’autant plus remarquable que ce fut un règne fort long, le plus long après celui de son bisaïeul, Louis XIV. On y relate les succès autant que les désastres qui ont pu émailler le règne. L’auteur y développe des thèses audacieuses. De ce point de vue, Pierre Gaxotte est un historien de premier plan, représentant d’une historiographie issue de la contre-révolution, et particulièrement des cercles de l’Action française. Pierre Gaxotte n’est pourtant pas un idéologue étriqué, car le propre de sa tradition, c’est l’attachement au pays réel, d’hier autant que d’aujourd’hui.

Alors que les écoles marxiste et libérale se sont focalisées sur l’étude de la Révolution française [2], l’académicien Gaxotte a compris que presque tout s’est joué avant. Tant dans la lutte pour l’hégémonie mondiale entre la France et l’Angleterre, que dans l’évolution des institutions, Louis XV a livré un pays en état de prendre l’ascendant sur le continent et sur les mers, et de se perpétuer longtemps encore. D’ailleurs, la France n’a survécu à la tempête des régimes successifs issus de la Révolution que grâce à la permanence des institutions héritées de l’Ancien régime.

Alors que la Louisiane, le Québec et l’Inde ont été perdus de justesse, et pas par la faute des commandants (l’audacieux Dupleix et le courageux Montcalm) dans les tourments de la guerre de sept ans, le ministère de Choiseul a opéré un repli stratégique qui avait permis de reconstituer la meilleure marine et la meilleure armée à la fin du règne. Sur le plan intérieur, l’auteur montre la résolution du Roi à lutter contre les ferments de sclérose, particulièrement la justice. La réforme Maupeou aurait pu sauver la monarchie, si Louis XVI, mal conseillé n’avait rétabli la chienlit dans ses droits. Louis XV est mort trop tôt. C’est en somme la conclusion. Il a laissé un pays riche, des forces militaires propres à terrasser l’Angleterre (la guerre d’indépendance des États-Unis le démontra), des alliances sûres (avec les catholiques empires d’Autriche et d’Espagne), des institutions raffermies (le Parlement de Paris annihilé). Il n’en reste pas moins des évènements malencontreux, et aussi de mauvaises fortunes : affronter Frédéric II sur les champs de bataille ne fut pas la moindre.

Le XVIIIe siècle n’est plus guère étudié qu’au travers de ses pseudo-philosophes, véritables illuminés, pour les progressistes, et dédaigné par les réactionnaires qui n’y voient que la débauche rimer avec la décadence. Le siècle de Louis XV, ce fut d’abord un règne de progrès anti-moderne.

Retrouvez donc d’urgence Le Siècle de Louis XV, de Pierre Gaxotte, réédité par les éditions Tallandier dans la collection Texto.


[1Il se murmure d’ailleurs que c’est à cette date que la conviction royaliste de votre serviteur s’est forgée.

[2Pierre Gaxotte l’a fort bien analysée et décrite dans un livre éponyme.

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2017 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0