L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[DESTITUTION] Le jeûne de Béatrice Bourges, jour après jour (actualisé)

Écouter les fichiers audio

F. Billot de Lochner réagit aux pressions policières (28 janv.) • Béatrice Bourges le 29 jaanvier

Nous reprendrons dans cet article tous les événements (dans un ordre antichronologique) concernant Béatrice Bourges, laquelle a décidé de jeûner pour demander la destitution du président de la République.

Fil Twitter en continu & chaîne vidéo

Retrouvez toutes nos vidéographies regroupées dans une liste de lecture dédiée :

3 février

Voici en exclusivité les vidéos de la conférence de presse donnée cet après-midi par Béatrice Bourges.
Mme Bourges met un terme à son jeûne spirituel et politique, qu’elle avait entamé dimanche 26 janvier afin que soit enclenchée la procédure de destitution du Président de la République (article 68 de la Constitution).
Pour que l’article 68 soit applicable, une loi organique devait être déposée. C’est aujourd’hui chose faite grâce au docteur Bompard, député de Vaucluse (non inscrit).
En outre, M. Xavier Kemlin a décidé de porter plainte contre François Hollande.

2 février

Béatrice Bourges, harcelée par les équipes du Petit Journal de Canal +, décide de les ignorer et leur demande de quitter la place Edouard Herriot, où elle jeûne depuis une semaine désormais.

1 février

Béatrice Bourges toujours gravement surveillée par les milices politiques de l’Etat socialiste.

31 janvier

Béatrice Bourges a annoncé porter plainte contre Frédéric Haziza alors qu’elle poursuit son jeûne, en proie à une surveillance policière probablement juridiquement infondée, avec détermination.

Quant au Tartuffe de service Frédéric Haziza, il s’est étonné de la plainte de Béatrice Bourges à son encontre. Pensait-il sûrement qu’il pouvait galvauder, insulter, calomnier, sans craindre aucune répercussion.

30 janvier

Notre camarade Chouan orphelin était sur le terrain pour surprendre Frédéric Haziza, journaliste vedette de LCP, en train de souhaiter l’euthanasie de Béatrice Bourges ci-devant la concernée.

Après la publication de cet enregistrement édifiant de mauvaise foi et de couardise, l’intéressé s’est indigné sur Twitter.

29 janvier

Béatrice Bourges le 29 jaanvier

28 janvier

Alors que notre Réac’ Chef était sur place, avec dix autres personnes venus entourer Béatrice Bourges, trente policiers nous ont encerclés, nous empêchant la circulation.

François Billot de Lochner, qui était sur place au moment des faits, réagit pour le R&N :

F. Billot de Lochner réagit aux pressions policières (28 janv.)

27 janvier

Le 27 janvier, Béatrice Bourges a été interpellée ONZE fois par la police. Nous avons assisté à l’une de ses parodies de maintien de l’ordre.

Lundi soir, la police est intervenue devant le Mur de la paix alors que Béatrice Bourges s’y trouvait.
Le commissaire a entamé la procédure de sommation pour cause de manifestation illégale alors que les forces de l’ordre entouraient le campement ainsi que les personnes venues soutenir Béatrice Bourges.
Ayant donc été forcée de s’en aller et de rentrer dans un camping-car à proximité, la sommation n’a pas eu de suite.
8 camions de police ainsi qu’un GAV-bus étaient dépêchés et ont été placés part et d’autre du mur de la paix une fois la dispersion.
Deux policiers sont ensuite intervenus avec pour motif un problème de camping-car, et ont cherché à le retirer du parking. Le commissaire a finalement décidé de laisser Mme Bourges stationner jusqu’à demain matin, auquel cas une verbalisation serait inévitable.

Comité de Réaction, assisté de Breizhette et de Chouan Orphelin

26 janvier

Béatrice Bourges, figure incontournable de l’opposition à la loi de dénaturation du mariage, a annoncé dimanche, à l’issue de Jour de colère, qu’elle entâmait un jeûne jusqu’à l’ouverture de la procédure de destitution du Président de la République.
Nos rédacteurs, qui sont passés saluer l’égérie du Printemps Français en fin d’après-midi, ont été frappés par la joie rayonnante et le sourire de cette dernière.

À défaut de soutenir son action (réprouvée par certains de nos rédacteurs), soutenons du moins Béatrice Bourges !
N’hésitez pas à la saluer : Mme Bourges veillera et jeûnera chaque jour place Edouard Herriot (Assemblée nationale) jusqu’à l’ouverture de ladite procédure, accompagnée d’une jeune veilleuse.

Attention : De nombreux soutiens se sont rendus devant le Mur de la Paix, espérant y trouver Béatrice Bourges. Nous rappelons que c’est bien place Edouard Herriot, à deux pas de l’Assemblée, qu’elle veillera chaque jour.

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2017 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0