L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

Vive Vincent Lambert

Vive Vincent Lambert [1] !
Cher Vincent, malgré toi martyr mondial, sache,
Toi dont, quoi qu’un « doctueur » [2] dise, en ton corps l’Esprit
Git, bien vif, percevant moult de ce qu’on te dit,
Que maints t’aiment, parents, amis, tous sans relâche.

Né quelques jours avant moi, un accident gâche
Ta jeunesse envolée, en ce vingt-neuf maudit
De septembre où tu fonds – las !- sur un arbre, un lit
Depuis étant ton lot, que guette légale « hache ».

Car des vivants, par soif, tel « s’acharne » à t’ôter,
Arguant que tu serais juste apte à « végéter »,
Trompé, couard, pingre ou monstre [3], au lieu qu’il te défende [4].

Las, j’en appelle à Dieu, mort, Homme, en Croix pour nous,
Qui, mystère à nos yeux, te partagea Ses clous,
Que par Lui, doux Sauveur, ta Geôle enfin se fende [5]

Un anonyme, lundi soir 20 mai 2019 (juste après l’annonce du sursis) : gloire & bonheur à une société qui protège le plus faible et l’innocent !

[1Poème de soutien à ton adresse, cher Vincent, qu’un médecin parjure de son serment d’Hippocrate, soutenu par tout l’appareil d’Etat, et les médias « fake-newsers » a tenté de commencer d’assassiner légalement hier à Reims, alors que tu bien vivant, et branché à aucune machine, mais lourdement handicapé, et en situation de faiblesse. Miroirs de l’« Etat nazi », les pro-Mort-légale, qu’ils euphémisent en « euthanasie » (en grec « bonne mort ») veulent là faire avec toi un exemple. Ironie du sort, ou « clin-Dieu », c’est à Reims, à côté d’où Attila fut vaincu en 451 et où la douceur évangélique et le respect dû au plus faible toucha les Francs en 496, que le 7 mai 1945 a été signée la reddition de l’Allemagne nazie, totalitarisme ayant placé l’euthanasie des handicapés, puis des malades mentaux, puis d’autres comme soubassement idéologique. Puisse la culture de Mort, vaincue une première fois ici il y a 74 ans, se voir finalement vaincue au niveau mondial ici de nouveau, par le combat pour te défendre.

[2Mélange de « docteur » et de « tueur », à prononcer en 2 syllabes seulement (« doctueur »), ton actuel, dévoyé, ayant déchu bourreau en blouse blanche, sinistre ombre du précédent, qui lui-même avait tenté en son temps une première mise à mort, en cachette des parents, mais contrecarrée par la Justice.

[3Même si cela n’est pas toujours dit ouvertement, l’argument économique comme quoi les patients comme toi en état pauci-relationnel coûtent trop cher est bien là. Trompés, beaucoup le sont, qui croient que tu es maintenu en vie par des machines, alors qu’il n’en est rien, et qu’il faut donc te débrancher, par humanité, l’Enfer étant pavé de bonnes intentions. Froids monstres, certains le sont délibérément, par haine de la vie de l’Homme, juste regardé comme un consommateur producteur jouisseur, point.

[4Honneur à tes avocats, héroïques devant les tribunaux pour te défendre et plus généralement par toi la Vie, jusqu’à l’Elysée, Bruxelles et l’ONU, ainsi qu’à ta mère, Viviane, traînée monstrueusement par beaucoup, hyènes vociférantes, dans la boue parce qu’elle cherche à te défendre, toi son fils, inversion totale des valeurs, à Jean Vannier, fondateur de l’Arche et ami des handicapés, et qui vient de mourir, et tant d’autres. Mes vers sont ma manière à moi de soutenir ce juste combat…

[5SI Dieu veut par un miracle (comme y eut droit Lazare, ressuscité de son tombeau) ou du moins de gros progrès de rééducation (comme cette Iranienne, sortie de son coma après 27 ans) en étant déplacé dans un autre service que celui des soins palliatifs, loin de la prison doublé d’un couloir de la Mort qu’est pour le moment le CHU de Reims, 48 rue de Sébastopol. Sinon, par ton décès, mais naturel, ton purgatoire ayant été sur cette Terre…

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2019 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0