L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

Noël, don de la vie et joie de la famille

Tous ensemble, réjouissons-nous dans le monde, un enfant est né, Dieu, notre Sauveur !

Dans son éditorial, Karl Peyrade exprime parfaitement le vrai sens de Noël. [1] Comme il le conseille, prenons le temps de préparer nos cœurs à la naissance du Christ, comme Marie et Joseph de la crèche se sont humblement préparés à accueillir l’Enfant Jésus.

Noël vient du latin « natalis », ce qui veut dire naissance. Parce que Dieu s’est fait homme, Noël doit être la fête de la vie humaine. Ainsi, c’est un événement qui nous conduit à l’émerveillement de la naissance : cette naissance nous offre de réaliser que chaque être humain est un trésor, une merveille aux yeux de Dieu et qu’il a une valeur inestimable : l’homme est un être digne, beau car créé à l’image de Dieu et sacré.

Cet accueil de l’enfant ne peut cependant se faire sans la mère. Cette dernière reçoit en son sein la petite vie si fragile et accepte la responsabilité unique qui est d’être source de vie. Seule la Vierge Marie a agit différemment. Son fiat fut un choix divin et pour reprendre les propos de saint Ambroise et saint Augustin, elle a d’abord « conçu dans son cœur et sa foi, avant de concevoir dans sa chair ». Tout au long de l’octave de Noël, le mystère de la maternité de la Vierge est présenté, et c’est notamment le dernier jour de l’octave, qui est aussi le premier jour de la nouvelle année, que l’Eglise choisit de fêter la maternité de Dieu.

Cependant, la naissance de l’Enfant Jésus ne se résume pas à une maternité. C’est pourquoi, saint Joseph tient également un rôle tout particulier dans ce qui forme la Sainte Famille. Dieu voulait que la paternité de Joseph soit spirituelle et contemplative. Il est donc allé chercher un simple charpentier pour accomplir cela. Pourtant, la modeste personnalité fait de Joseph un homme important, car c’est lui qui sera le protecteur de Jésus et de Marie et qui incarnera l’image du chef de famille.

Avec la Vierge Marie, saint Joseph et l’Enfant Jésus est née la Sainte Famille. C’est elle qui nous donne la joie de Noël. Saint Jean-Paul II a toujours insisté sur l’importance de la famille et en particulier de la Sainte Famille : « La fête de noël et, dans son contexte, la fête de la Sainte Famille, nous sont très chères, précisément parce qu’elles contiennent la dimension fondamentale de notre foi. C’est-à-dire le mystère de l’Incarnation, ainsi que la dimension non moins fondamentale de la vie de l’homme. Chacun doit reconnaître que cette dimension essentielle de la vie de l’homme, c’est justement la famille. »

Alors, que Noël soit pour chacun de nous un temps de joie et d’humilité, un temps où nous célébrons la vie dans sa petitesse et sa simplicité, à l’exemple de la Sainte Famille dans la crèche.

Charlotte de Kerennevel

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2020 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0