L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

UMP : Ubus en manque de popularité

Alors que le parti socialiste colle à sa méthode de long terme — en important des populations contre bulletins de vote, et en poussant à la construction de logements sociaux pour s’assurer une base électoral dans toutes les communes, et donc multiplier les grands électeurs, — la situation de la droite traditionnelle française est toujours préoccupante, entre des positions trop timides et des membres prenant position contre les valeurs de leur base électorale. Il convient, au moment où les candidats aux départementales essayent de séduire l’électorat, de continuer à mettre en cause ceux qui continuent d’agir comme un fardeau pour l’UMP.

Yves d’Amécourt

Dans un context où les électeurs de droite, et plus généralement les citoyens de France souhaitent barrer la route à la gauche, cette tête de liste proche d’Alain Juppé déclare que dans un contexte où le FN serait en tête : « J’ai précisé qu’en cas de deuxième tour, nous appellerions même à voter pour un communiste. Le PC et les gaullistes ont en effet une histoire commune, celle de la guerre et de la Résistance, et je ne me mettrai pas une pince à linge sur le nez pour voter communiste. »

Dominique Bussereau

Cette ancien secrétaire d’État chargé des transports semble ignorer le fonctionnement des chemins de fer en France. Comme on peut le voir ici, sa déclaration, « la SNCF doit payer ! » dans l’affaire des trains trop larges, montre qu’il ignore que ces informations venaient de Réseau ferré de France. On notera que les premières rames ont été présentées en 2011, un an tout juste après qu’il ait quitté le poste de secrétaire d’État chargé des transports : si erreur il y a eu, il ne peut y être étranger.

Bien que son nom soit peu connu du grand public, M. Bussereau se jette sur chaque occasion pour sortir de l’ombre, et récemment, il a appelé à voter PS dans le Doubs pour faire barrage au FN, ce qui s’écarte des opinions des électeur de l’UMP qui ne veulent plus voir de socialistes au pouvoir.

Gérald Darmanin

Député-maire de Tourcoing, il a été interrogé par i-Télé le 11 février. La tonalité de son intervention laisse dubitatif.

L’histoire de Stéphane Tiki, pour laquelle il botte en touche. Disant qu’il n’est pas de l’exécutif, mais du législatif, et ne peut donc pas parler de cela. Il n’a pas pensé à rappeler la loi sur les naturalisations. Plusieurs noms pour le remplaçant de M. Tiki ont été entendus, dont des noms d’origine nord-africaine. L’UMP tient-elle vraiment à faire du clientélisme auprès des personnes issues de l’immigration ? Au passage, Marion Maréchal-Le Pen, bien que membre du législatif, a affirmé qu’au vu de son engagement pour la France, M. Tiki méritait une réponse favorable à son dossier.

Alors que l’électorat traditionnel de l’UMP se compose de Français de souche, de culture catholique, M. Darmanin affirme : « Toutes les religions ont pu poser des problèmes à la République. Aujourd’hui c’est à une partie de l’islam de s’adapter au cadre républicain. » Il n’est pas sûr qu’en faisant un plaidoyer contre le christianisme, il apporte des électeurs, cela dit il en fait perdre.

Charles Demouge

Candidat malheureux de la législative partielle dans le Doubs, sa déclaration « Moi, j’vous l’dis, c’est les bons p’tits blonds qui m’emmerdent, pas ceux qui viennent de l’immigration. » À l’heure où de plus en plus de Français se plaignent du racisme anti-blancs, un candidat aux élections françaises se permet publiquement ce type de commentaire raciste.

Christian Estrosi

Maire de Nice, M. Estrosi est l’instigateur de lou queernaval. Il est également connu pour subventionner des organisations islamiques et LGBT. Entre clientélisme électoral et hypocrisie, après avoir prétendu soutenir la Manif pour Tous, il a affirmé que ce serait un honneur pour lui de célébrer le premier mariage ganymède...

Alain Juppé

Par où commencer ? Sa position pour le mariage et l’adoption par les couple de même sexe ? Sa « lutte contre le FN », quand ce dernier dénonce l’UMPS et que les électeurs de base UMP sont favorable à un rapprochement avec le rassemblement Bleu Marine ? Ses piques contre les autres leaders de l’UMP ? Non, il n’y a rien à tirer d’un tel homme…

Gérard Larcher

Il a appelé à voter PS dans le Doubs pour faire barrage au FN.

Il ose s’offusquer des méthodes des journalistes qui font des investigations sur les détournements de fonds publics par certains parlementaires [1].

Gérard Longuet

M. Longuet a appelé à voter PS dans le Doubs pour faire barrage au FN.

Il nie les difficultés des chrétiens en France en affirmant : « La France anticléricale a presque disparu. Les chrétiens souffrent moins des caricatures des anti-calotards que des bouleversements de modes de vie, de la pilule à l’hyperconsommation. » [2]

Nadine Morano

Voilà une hypocrite qui adapte son discours car elle a compris que les électeurs de droite ne sont pas d’accord : voir ce montage. Une bonne dose d’opportunisme, doublée d’une malhonnêteté avérée, et l’assurance qu’elle exploitera les électeurs de la France mais qu’elle ne fera rien.

Mme Morano a en outre voté en faveur du rapport Tarabella stipulant que les États européens doivent faciliter l’accès à l’avortement.

Elisabeth Morin-Chartier

Ce numéro 2 d’une liste UMP pour les dernières élections européennes est inquiétante aussi bien en tant que candidate de « droite » qu’en tant que professeur d’histoire. Ignore-t-elle que toutes les sociétés ayant normalisé les couples de même sexe ont été sur le point de s’écrouler ? Elle affirme ici : « Nous avons tort de penser que la famille est basée sur des bases scientifiques ».

Nous ne pouvons trop lui conseiller la lecture de nos pages qui montrent que même dans des couples mixtes, un enfant élevé par des personnes qui ne sont pas ses parents biologiques présente plus de risque qu’un enfant élevé par ses parents. Ses positions sur le mariage homosexuel vont au delà des positions de la majorité socialiste : en effet, elle souhaite le droit à l’adoption. Encore une fois elle ignore la nature fragile des couples de même sexe, et ne tient pas compte des besoins de ces personnes.

Mme Morin-Chartier cite des personnes à droite comme Juppé et Bachelot, dont les positions sont tout à leur (dés)honneur. Pour reprendre ses mots : « Ces personnes ont du poids », mais n’est-ce pas le cas des boulets ?

Elle a également voté en faveur du rapport Tarabella stipulant que les États européens doivent faciliter l’accès à l’avortement.

Valérie Pécresse

Encore une personnalité UMP qui aurait voté PS dans le Doubs pour faire barrage au FN. On peut noter qu’elle considère M. Macron comme étant de droite, certainement n’a-t-elle pas compris que si elle se trouvait proche de ses idées, c’est qu’elle est sans le savoir à gauche...

Petit pèle-mêle

Nous nous permettons de partager cette illustration des positions récentes de certaines personnalité soit-disant à droite qui préfère laisser les socialistes au pouvoir.

Tir groupé

Michèle Alliot-Marie, Alain Cadec, Arnaud Danjean, Michel Dantin, Rachida Dati,Angélique Delahaye, Françoise Grossetête, Marc Joulaud, Alain Lamassoure, Constance Le Grip, Renaud Muselier, Maurice Ponga, Franck Proust, Tokia Saïfi et Anne Sander :

  • ont tous voté en faveur du rapport Tarabella ;
  • ont également voté en faveur du rapport Panzeri qui contient des points de la charte ILGA, dont l’encouragement à légiférer en faveur du mariage homosexuel. Chose plus grave pour certain d’entre eux qui avaient pourtant signé la charte de la Manif pour Tous, ils ont donc tout simplement trompé leurs électeurs.

Le meilleur pour la fin : Nicolas Sarkozy

Bien qu’élu président du mouvement avec une large avance, il convient de rappeler que les membres de Sens commun n’ont pas eu le droit de voter, alors que ce mouvement représente la part la plus attractive de l’UMP, la seule qui rapporte de nouveaux adhérents. L’élection du président de l’UMP ne représente donc pas la réalité des militants.

Nicolas Sarkozy s’est mis à dos une bonne parti de la population française à cause de son manque de savoir-être, ce qui a provoqué aux dernières élections présidentielles un vote contre lui, ayant eu comme conséquence fâcheuse de mettre un incompétent à la tête du pays.

La plus grave erreur de notre ancien président reste d’avoir ratifié le traité de Lisbonne, reprenant globalement la constitution européenne qui avait été rejeté par le peuple français quelques années avant. Ceci est un acte antidémocratique, qui est impardonnable.

Conclusion

Cette liste bien que succincte, met en évidence les différentes erreurs commises par la droite la plus bête du monde. Avant de voter pour un candidat, assurez-vous donc de ses positions. Comme nous vous l’avons déjà signalé, une charte est proposé par la Manif pour Tous pour vérifier les positions des candidats. N’oubliez pas de demander à vos candidats de la ratifier. Il serait fastidieux de faire une enquête sur chaque candidat soi-disant de droite, n’hésitez donc pas à nous faire connaître d’autres propos et actions intolérables de leur part.

Benjamin Leduc

[1Source.

[2Source.

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2017 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0