L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

Les Bonnets Rouges bientôt sous le drapeau blanc ?

Comme nos lecteurs ont pu le voir, alors que notre gazette-en-ligne errait encore dans les limbes de la non-vie informatique, notre réac’ chef, loin de se décourager, a participé à la manifestation des Bonnets Rouges à Quimper pour en faire un compte-rendu en direct sur les réseaux sociaux. Cette mobilisation, c’était la colère indicible d’un peuple qui, pour avoir toujours voté à gauche depuis des décennies, n’y a jamais vu un blanc-seing donné pour les délires qui nous tiennent actuellement lieu de politique générale, entre la promotion des minorités vindicatives et l’acharnement fiscal, majoritairement destiné à financer cette dernière. La Bretagne, forte d’un héritage chrétien encore vivace que ni les désastres ecclésiaux et liturgiques passés et présents, ni l’entrisme marxiste exercé sur les consciences n’ont réussi à anéantir réellement, vote à gauche dans l’espoir de voir un ordre social juste et équilibré renaître.

Devant un Mélenchon qui est allé jusqu’à les traiter de nigauds pour se consoler de l’affluence ridicule prévue à la énième fête de la saucisse organisée en guise de contre-manifestation à Carhaix par ses alliés vieillissants du syndicalisme embourgeoisé à force de subvention, devant la fine fleur de la majorité dogmatique qui hante le Palais Bourbeux depuis dix-huit mois, personnifiée par Yann Galut, qui les a englobés dans un très profond et très réfléchi « fachos », les Bretons ont bien compris que ce qui s’appelle la gauche n’a plus ni l’intention ni les moyens politiques de défendre les aspirations du peuple qui souffre de la mondialisation. Ils se sont rabattus sur ce qui doit et devrait devenir le mode d’action politique pour un nouvel ordre à venir : le rassemblement spontané de la société civile, inscrit non pas dans une idéologie globale, mais dans la réaction à une mesure, une politique qui les opprime.

Preuve en est que la violence a presque uniquement visé l’objet de leur colère, ces portiques « écotaxe », formidablement symboliques des obstacles toujours plus nombreux que veulent mettre les socialistes à la liberté des français, et de la violence froide d’un état central et jacobin refusé avant la lettre par la duchesse Anne lors de son mariage avec le roi de France Louis XII, dans sa formule « pas d’octroi sur mes terres ». Sans peut-être le savoir, ces manifestants, héritiers d’une longue tradition socialiste au sens noble du terme, ont montré un attachement à la particularité de leur terre, qui, dans la bataille politique républicaine, a sa source dans l’engagement des royalistes de 1793, défenseurs d’une vie locale et agraire contre les premières velléités industrielles et modernistes de leurs adversaires d’alors. Cette manifestation de Quimper aura certainement eu le mérite de montrer la voie à une réunion des rouges et des blancs contre les bleus, serviteurs obséquieux durant les dernières décennies de la finance sans scrupule.

Naturellement, nous qui rejetions hier, aux grandes heures du soviétisme qui écrasait l’Europe de l’Est, le drapeau rouge et ses dérives totalitaires et destructrices, n’en sommes pas devenus aujourd’hui les alliés inconditionnels. Gageons seulement que le refus d’un libéralisme fou s’éduquera partout en une adhésion étroite à la terre natale et à la communauté locale, qui sont les seuls antidotes possibles au mondialisme effréné de l’ère moderne.

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2019 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0