L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

Le monde selon le petit père Michel

7 mars 2013 Thibault Corsaire


Le petit père Michel a perdu la tête... C’est en tout cas ce que semblent indiquer ses dernières interventions tant au Sénat que sur les réseaux sociaux.
Il est bien sur ici question de M. Jean-Pierre Michel, sénateur PS de la Haute-Saône et 1er vice-président de la Commission des lois, auquel votre serviteur a déjà consacré un article.

Mais qu’est donc allé raconter Jean-Pierre Michel ?

Rapporteur du projet de loi de dénaturation du mariage au Sénat, le petit père Michel s’agite beaucoup ces derniers temps. Il y a un mois et demi, en plein débat parlementaire sur les élections cantonales, il n’a rien trouvé de mieux que d’attaquer son contradicteur (le vendéen Bruno Retailleau en insultant son département)  : il s’agissait en l’occurrence de la Vendée et de son Histoire meurtrie. Ce n’était là que l’apéritif.

La suite est plus croustillante. Il y a quinze jours, le père Michel, interrogé à propos du "mariage pour tous", déclarait sans sourciller :

« Ce qui est juste, c’est ce que dit la loi. Voilà, c’est tout. Et la loi ne se réfère pas à un ordre naturel. Elle se réfère à un rapport de force à un moment donné. Et point final. C’est le point de vue marxiste de la loi. »

Rassurant...

Puis, dans un débat du même acabit, il s’est dit favorable à l’utérus artificiel. Vous avez bien lu, et vous pouvez retrouver l’ensemble de la conversation ici. On y apprend également, oh surprise, que ce sinistre personnage est favorable à la gestation pour autrui. Lénine disait que les capitalistes iraient jusqu’à vendre la corde pour les pendre ; on sait désormais que les pseudo-marxistes français de 2013, eux, sont prêts à louer le corps des femmes aux couples de même sexe. Que c’est beau, le Progrès !

Enfin, dernière prouesse du gaillard : en l’espace d’une journée, il accuse la Manif Pour Tous de représenter « la pire des homophobies » et rend hommage à Staline, décédé soixante ans plus tôt.

Chers lecteurs, veuillez m’excuser pour cette liste indigeste et peu agréable... Malheureusement elle ne sera probablement pas terminée, tant que cet individu et ses camarades siègeront dans cette assemblée comme dans l’autre, grassement payés par nos impôts, pour représenter un pays qui mérite infiniment mieux.

Une fois n’est pas coutume, votre illustrateur et rédacteur préféré citera le tovaritch Mélenchon : « Qu’ils s’en aillent tous ! », mais Jean-Luc et moi ne parlons sans doute pas des mêmes personnes.

7 mars 2013 Thibault Corsaire

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2022 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0