L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

Appel en faveur de maintien de la messe en latin, 1971.

13 décembre 2012 Rédacteur ,

Lu dans la Documentation catholique de septembre 1971, n°1592, p. 798-799 :

APPEL EN FAVEUR DU MAINTIEN DE LA MESSE EN LATIN

Un appel signé de plusieurs personnalités britanniques, parmi lesquelles de nombreux non-catholiques (la romancière Agatha Christie, le violoniste Yehudi Menuhin), des évêques anglicans (d’Exeter et de Ripon), et des catholiques de renom (le romancier Graham Greene, Mr Rees-Mogg, directeur du Times de Londres), a été publié dans le Times du 6 juillet [1971]. Cet appel a été envoyé à Rome pour alerter le Saint-Siège « sur la responsabilité qu’il encourrait s’il refusait de permettre la survie de la messe traditionnelle [1].

L’un des axiomes de la publicité contemporaine, aussi bien religieuse que profane, est que l’homme moderne en général, et les intellectuels en particulier, sont désormais pleins d’intolérance pour toutes les formes de la tradition et n’aspirent qu’à les supprimer pour les remplacer par quelque chose d’autre.

Mais comme bien d’autres affirmations de nos machines à publicités, un tel axiome est faux. Aujourd’hui, tout comme dans le passé, les hommes cultivés sont à l’avant-garde chaque fois qu’il s’agit de reconnaître la valeur de la tradition, et ils sont les premiers à sonner l’alarme lorsqu’elle est menacée.

Si quelque décret déraisonnable devait ordonner la destruction complète ou partielle des basiliques ou des cathédrales, ce serait évidemment les hommes cultivés – quelles que soient leurs croyances personnelles – qui se dresseraient, pleins d’horreur, pour s’opposer à une telle possibilité.

Or, c’est un fait que ces basiliques et ces cathédrales ont été bâties pour la célébration d’un rite qui, il y a quelques mois encore, représentait une tradition vivante. Nous voulons parler de la messe catholique romaine. Pourtant, si l’on en croit les dernières informations en provenance de Rome, il existe un plan destiné à supprimer cette messe dès la fin de cette année.

En ce moment, nous n’envisageons pas l’expérience religieuse et spirituelle de millions de personnes. Le rite en question, dans son magnifique texte latin, a également inspiré quantité d’œuvres d’art inestimables, non seulement des œuvres mystiques, mais aussi des œuvres de poètes, philosophes, musiciens, architectes, peintres et sculpteurs, dans tous les pays et à toutes les époques. Il appartient ainsi à la culture universelle aussi bien qu’aux hommes d’Église et aux chrétiens pratiquants.

Dans la civilisation matérialiste et technocratique qui menace de plus en plus la vie de l’âme et de l’esprit dans son expression créatrice originale – la parole, – il semble particulièrement inhumain de priver l’homme de formes verbales dans l’une de ses plus grandioses manifestations.

Les signataires de cet appel, qui est entièrement œcuménique et apolitique, proviennent de toutes les branches de la culture moderne en Europe ou ailleurs. Ils désirent attirer l’attention du Saint-Siège sur l’effrayante responsabilité qu’il encourrait dans l’histoire de l’esprit humain s’il refusait de permettre la survie de la messe traditionnelle, même si ce n’était que côte à côte avec d’autres formes liturgiques.


[1Ont signé, d’autres pays : Luigi Alfonsi, Romano Amerio, Marcel Arland, Djuna Barnes, Girogio Bassani, Jorge Luis Borges, Robert Bresson, Marcel Brion, Roger Caillois, Adolfo Bioy Casares, Luigi Dallapiccola, Giacomo Devoto, Francisco et Sara Gallardo, Alberto Giri, Julien Green, Jorge Guillen, Carlo Laurenzi, Robert Montale, Henry de Montherland, Hector Murena, Augusto del Noce, Ghiorgos Novas, Silvina et Victoria Ocampo, Massimo Pallottino, Ettore Paratore, Goffredo Petrassi, G.B. Pighi, Nino Rota, Marius Scheider, Michele Sciacca, André Segovia, Ghiorgos Sissilianos, Ghirgos Zoras

13 décembre 2012 Rédacteur ,

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2022 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0