L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

« Vous serez comme des dieux » : une pièce de Thibon fustigeant le transhumanisme

1er octobre 2015 Thibault Corsaire

Les 3 et 4 octobre, à Paris, une troupe de jeunes bénévoles interprétera une œuvre du philosophe Gustave Thibon, consacrée au transhumanisme. Albane et Clotilde, deux étudiantes catholiques, sont derrière ce projet à la fois intemporel et terriblement actuel. Elles ont bien voulu répondre aux questions du R&N.
Gustave Thibon
« Être dans le vent, une ambition de feuille morte »

R&N : Vous serez comme des dieux : sans briser le suspens, quel message se cache derrière ce titre ?

Albane & Clotilde : Gustave Thibon répondra lui-même, il nous livre ces quelques mots sur l’œuvre, dans la préface de la pièce :

«  À tant de chrétiens modernes qui acclament sans réserve tous les progrès, je voudrais poser cette question-limite qui départage à jamais les hommes de l’avenir et les hommes de l’éternité. Si du jour au lendemain, la science supprimait la mort, que penseriez-vous de ce “plan de Dieu sur l’histoire“, qui perpétuerait indéfiniment la séparation entre l’homme et Dieu ? Et surtout, que choisiriez-vous ? »

Vous serez comme des dieux est avant tout une question, plus qu’un message. L’histoire de ce paradis reconquis est une illustration de ce que pourrait être la suppression de la mort, elle est une proposition. Gustave Thibon envisage cette éventualité en examinant le transhumanisme et les conséquences d’un tel progrès. Les personnages immortels, maîtres et possesseurs de leur univers sont devenus des dieux. De ce seul fait, leur rapport à la vie est profondément modifié.

R&N : Quelle est l’actualité de la pensée de Gustave Thibon, dont on connaît notamment la citation : « Être dans le vent, une ambition de feuille morte » ?

A&C : La pensée de Gustave Thibon est lumineuse, elle émane d’un regard sur le monde, d’une contemplation.

En cela, cette pensée me paraît particulièrement éclairante pour notre monde, immergé voire submergé par le progrès. Nous vivons dans une incessante course à la performance, au rendement, à la perfection et Gustave Thibon, dans un langage pur et dépouillé, nous donne de prendre du recul. Dans sa seule pièce de théâtre, Vous serez comme des dieux, il difracte sa pensée grâce à chacun des personnages. La pièce reflète l’ensemble de sa philosophie, à savoir la vocation humaine à l’éternel. Il met en lumière la nature humaine, dans sa richesse, sa fécondité et aussi ses contradictions.

Albane & Clotilde :
« Nous vivons dans une incessante course à la performance, au rendement, à la perfection et Gustave Thibon, dans un langage pur et dépouillé, nous donne de prendre du recul »

R&N : Est-ce une pièce chrétienne ? Est-ce un moyen d’évangéliser ?

A&C : Vous serez comme des dieux n’est ni une vie de saint, ni une leçon de morale. La dimension chrétienne de la pièce si situe dans la réponse à cette fameuse question que pose la pièce. La mort du Christ n’a pas sauvé les chrétiens, mais l’humanité entière, la dimension chrétienne de la pièce est la même. Vous serez comme des dieux est aussi universelle que la tentation de l’homme de se faire dieu.

« Qui est Dieu dans un monde vide de Lui ?  »

L’héroïne invite chacun à y réfléchir.

Vous serez comme des dieux annonce Dieu à la façon de Gustave Thibon. Il suggère Dieu et surtout se fait défenseur de l’homme qui ne Lui fait pas concurrence. Aussi, la pièce est imprégnée de la Bible et de ses images, à commencer par le titre issu de la Genèse. Il manifeste sans détour, le pouvoir de la tentation et la fascination de l’homme de se suffire à lui-même.

R&N : Quelles sont les particularités de votre troupe ? Quand et où jouez-vous la pièce de Thibon ?

A&C : Nous sommes deux étudiantes à l’initiative de ce projet : Clotilde et Albane. Nous avons voulu marier nos talents et nos goûts autour de cette pièce, la musique pour l’une, le théâtre et Gustave pour l’autre, qui connaît bien la pièce pour l’avoir étudiée.

Nous avons tous étudié, dans la même école (Ircom), la pièce nous a liés, et surtout portés ! Chacun, quel que soit son rôle, apporte son énergie et son talent au projet, dans la spontanéité et la gratuité.

Nous jouerons les 3 et 4 octobre prochains au théâtre Saint-Léon à Paris (XVè) : venez, le détour en vaut la peine !

Billetterie en ligne sur Weezevent
Représentations au théâtre Saint-Léon (Maison des Œuvres)
11 place du Cardinal Amette
Paris XVè
Le samedi 3 octobre à 20h30
Le dimanche 4 octobre à 15h30

Tarif plein : 12€ / tarif étudiant : 7€

1er octobre 2015 Thibault Corsaire

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2017 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0