L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

Référendum irlandais : « Aucun politique ne peut dire publiquement qu’il est contre le mariage homosexuel »

«  Mothers and Fathers matter  » [Les mères et les pères comptent] est une organisation irlandaise de défense du mariage traditionnel. Son objet est de proclamer, tout simplement, que, dans la famille, les pères et les mères comptent. Il s’agit d’un des principaux groupes soutenant un vote « Non » lors du référendum du 22 mai portant sur l’ouverture de l’institution du mariage aux couples de même sexe.
L’un de ses cadres a bien voulu répondre aux questions du R&N ; en voici la version traduite en langue française.
Par ailleurs, votre gazette a consacré deux articles au référendum irlandais : « L’Irlande troquera-t-elle le vert pour l’arc-en-ciel ? » et « Irlande et mariage homosexuel : le courage de dire non »

R&N : Quel est le contexte du référendum en Irlande, et quand la campagne relative au mariage gay a-t-elle débuté ?

Mother & Fathers Matter : L’actuel gouvernement irlandais est une coalition d’un parti de type chrétien-démocrate (Fine Gael) et d’un parti socialiste (Labour). Le Fine Gael étant plus important que son allié travailliste, ses politiques économiques ont été appliquées depuis 2011, date à laquelle l’actuel gouvernement est arrivé aux affaires. La popularité du Labour s’est effondrée et, en retour [ as a « pay back »], le gouvernement soutient désormais le mariage des couples de même sexe qui, à l’origine, est une revendication du Labour et non du Fine Gael. En Irlande, les députés doivent suivre la ligne indiquée par les dirigeants, ou bien être lâchés par le parti. Ainsi, alors que de nombreux députés du Fine Gael (et même certains travaillistes) sont contre le mariage entre personnes de même sexe, aucun politique appartenant à un parti ne peut publiquement dire qu’il est contre le mariage homosexuel.
Notre campagne a débuté à la fin de l’été 2014, quand le gouvernement a annoncé qu’un référendum se tiendrait cette année.

R&N : Qui soutient le « oui », qui soutient le « non » ? Existe-t-il un parti politique osant appeler à voter non ? Quel rôle jouent les médias irlandais dans cette affaire ?

M&FM : Absolument tous les partis politiques soutiennent le « Oui » et seulement deux députés sur 166, qui sont indépendants, soutiennent le « Non ». Nous avons également trois sénateurs appelant à voter non. Les médias ont tendance à suivre les politiques mais, au moins, ils se font l’écho de quelques articles venant du camp du « non ». Et lors des débats télévisés, la répartition entre représentants du « oui » et du « non » est de l’ordre de 50/50.

R&N : N’est-il pas étrange et injuste que le Sénat ait déjà approuvé l’adoption par les couples de même sexe, avant même que le peuple ne s’exprime lui-même sur le mariage gay ? À cause de cette loi adoptée par le Sénat, l’argument du « droit des enfants à avoir un père et une mère » n’est-il pas considérablement affaibli ?

M&FM : Cela a été fait délibérément par le gouvernement afin d’empêcher la question de l’adoption par les couples gay de faire partie du débat. Ils n’ont toutefois pas totalement réussi, car accepter le mariage gay signifie que l’on ne peut pas favoriser les pères et les mères dans l’adoption, sans un autre référendum.

R&N : Si le « oui » l’emporte, la Constitution sera incroyablement modifiée, puisque l’actuelle norme fondamentale irlandaise reconnait qu’il existe une loi naturelle et que la famille n’est pas une création de l’État. Qu’en pensez-vous ?

M&FM : C’est la principale raison pour laquelle nous nous opposons à ce changement. Non seulement le mariage sera modifié, mais la reconnaissance des familles par l’État sera différente elle aussi. Par exemple, un couple homosexuel sans enfant sera qualifié de famille, tandis qu’un couple non marié avec enfants ne le sera pas.

R&N : Vous êtes-vous inspirés de La Manif Pour Tous ?

M&FM : Je ne dirais pas « inspiré », mais il est certains que leur campagne nous a beaucoup interéssés. De grandes manifestations comme LMPT en a organisées en France seraient un phénomène très inhabituelles en Irlande, à propos des questions de société.

R&N : L’Église catholique va-t-elle jouer un grand rôle dans le vote ?

M&FM : La hiérarchie de l’Église catholique en Irlande a diffusé une déclaration et réalisé plusieurs vidéos expliquant que l’Église s’oppose au mariage gay. Bien que cela puisse aider à convaincre de nombreux catholiques, cela n’aura qu’un impact limité sur la population irlandaise en général. Toutefois, la position de l’Église nous est bénéfique dans la mesure où elle a dit qu’elle ne s’occupera plus des aspects civils du mariage. Il est probable que nous ayons alors un système à deux cérémonies, comme cela se pratique en France.

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2017 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0