L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

Père Rougé : « Les sacrements constituent un antidote puissant à la tentation du “tout virtuel” »

9 septembre 2016 Henri de Begard ,

Le Collège des Bernardins lancera le 3 octobre 2016 un 2e MOOC sur «  Les sacrements : le Christ vivant et agissant en son Église  ». Ce cours sera enseigné par le Père Matthieu Rougé, curé de Saint Ferdinand des Ternes et professeur à la Faculté Notre-Dame. Il a bien voulu répondre aux questions du Rouge & Le Noir.

R&N : Après un premier MOOC de théologie consacré à la Bible, de l’Ancien au Nouveau Testament, le collège des Bernardins en lance un deuxième consacré aux sacrements. Est-ce une façon de souligner l’importance de l’Évangile et de la vie sacramentelle dans la vie chrétienne ?

Père Matthieu Rougé : Oui, bien sûr. Le Parole de Dieu prend corps dans les sacrements. Ils sont le lieu principal de transmission de la grâce. Ils constituent l’Évangile vivant pour nous aujourd’hui. Tout n’est pas sacrement dans la vie chrétienne mais tout y est en quelque sorte sacramentel, relié aux sacrements. Ce cours s’efforcera de le faire percevoir.

R&N : Quel est le public visé par ce MOOC ? Son but est-il de permettre aux catholiques d’approfondir leur connaissance des sacrements ou est-il de faire découvrir à un public plus large ce que sont les sacrements de l’Église ?

Père Matthieu Rougé : Il s’agit à la fois d’aider des catholiques à s’approprier la profondeur de l’expérience sacramentelle et d’en manifester la beauté à ceux qui s’interrogent sur la foi. Le propos cherche donc à être simple sans être simpliste, précis sur le plan théologique et savoureux sur le plan spirituel.

R&N : Aborderez-vous la question de l’évolution des sacrements et de leurs rites dans l’histoire de l’Église ?

Père Matthieu Rougé : De fait, certains sacrements ont connu des évolutions qu’il est important et fructueux de mettre en lumière. Il ne faut pas négliger non plus l’apport de la pratique sacramentelle des Églises d’Orient, catholiques ou orthodoxes. La place de la confirmation dans l’initiation chrétienne, par exemple, est une question importante à laquelle je prends le temps de m’arrêter.

R&N : En 2010, Benoît XVI appelait l’Église à évangéliser le « continent numérique ». 6 ans plus tard, pensez-vous que l’Église ait répondu avec succès à cet appel ?

Père Matthieu Rougé : L’évangélisation est la mission par excellence de l’Église qui, dans tous les « continents », ne s’achèvera qu’à la fin des temps ! Seul Dieu en mesure le « succès ». Mais il y a une belle implication missionnaire sur internet et les réseaux sociaux. Ce MOOC (« massive open online course » ; « cours en ligne ouvert à tous ») s’inscrit dans cette logique. Il est réalisé par des professionnels à la fois compétents et enthousiastes. Il suffit de se rendre sur la plateforme SINOD pour s’en rendre compte… et pour s’inscrire !

R&N : Dieu s’est révélé non à travers un message abstrait mais dans le Verbe incarné. Dès lors, quelle est la juste place à donner au monde virtuel dans notre vie, et particulièrement dans notre vie chrétienne ?

Père Matthieu Rougé : Les sacrements précisément inscrivent le salut dans le concret de nos vies et de nos personnes. Ils constituent un antidote puissant à la tentation du « tout virtuel ». Le monde virtuel ne trouve sa juste place que lorsqu’il conduit au réel. Ce MOOC ne remplira donc sa vocation que s’il aide ceux qui le suivront à faire une expérience plus profonde de la réalité des sacrements célébrés et vécus.

9 septembre 2016 Henri de Begard ,

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2017 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0