L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

Jean-Frédéric Poisson : « La droite doit assumer son identité conservatrice »

Jean-Frédéric Poisson est député des Yvelines et président du Parti chrétien-démocrate. Très engagé dans le combat de défense de la famille, il a bien voulu répondre aux questions du R&N, quelques heures à peine après la publication d’extraits de La France pour la vie, ouvrage où Nicolas Sarkozy annonce qu’il n’abrogera pas la loi Taubira dite du « mariage pour tous ».

R&N : Le reniement de Nicolas Sarkozy à propos du "mariage pour tous" (qu’il refuse d’abroger) vous surprend-il ?

Jean-Frédéric Poisson : Malheureusement pas tant que ça ! J’ai toujours perçu une réelle forme de malaise dans sa manière d’aborder le sujet, tout particulièrement dans son intervention de l’automne 2014 à l’invitation de Sens Commun. A l’époque, Sens Commun avait considéré sa déclaration (« puisque vous voulez que je dise le mot ‘abrogation’ je vais le dire », ou quelque chose comme ça) comme suffisante pour le soutenir à la présidence de l’UMP. Malheureusement, le propos de Nicolas Sarkozy indique un défaut terrible de perception des véritables enjeux de la loi Taubira : la destruction de la filiation, et ses conséquences terribles sur la société. Nous sommes ici tout autant dans une question de principe que dans une affaire de force des symboles : ne pas prendre en compte ces deux réalités montre que Nicolas Sarkozy se réfugie dans une attitude de gestion, plutôt que d’adopter une vision politique au plus haut sens du terme. Il n’est pas au bon niveau.

R&N : Qui donc incarnera une vraie droite aux Primaires de LR ?

Jean-Frédéric Poisson : Cette semaine, nous assistons à un véritable « recentrage » de la primaire de la droite et du centre. C’est ce qui peut arriver de pire ! Nous avons déjà pu tester, au moment des élections régionales, les effets politiques de ce « recentrage », et le désarroi provoqué chez beaucoup de nos soutiens. Il est impératif que les sujets dits « de société » soient assumés par les formations politiques que leur position oblige à porter. Je ne lâcherai sur aucun de ces sujets, et certainement pas sur la question centrale du mariage homosexuel. Et je suis le seul candidat aux primaires dont la position sur cette question est constante, cohérente, et affirmée.

R&N : S’engager contre la loi Taubira est-il un impératif pour gagner à droite ?

Jean-Frédéric Poisson : Oui, même si évidemment cela ne peut pas suffire. La droite, par essence conservatrice, doit assumer son identité. L’ensemble de nos partenaires européens ont une droite qui assume le conservatisme. En France, plus qu’ailleurs la droite doit être sur cette ligne, c’est sa nature même. Nos électeurs, et les français, attendent des réformes de fond, dans beaucoup de domaines, et principalement que la France soit capable de reprendre en mains son destin. Pour autant, le mariage pour tous est un marqueur politique pour le cœur de notre électorat, de deux manières. D’abord, il est le signe d’un engagement de conviction et porte une vision exigeante de la société et de l’homme, qui réclame du courage et de la constance. Ensuite, il permet de faire la différence entre les responsables politiques qui sont dans la logique du « cliquet » et les autres. Les premiers considèrent que certaines lois sont irréversibles, et qu’il est impossible de revenir sur elles. Les seconds considèrent que revenir sur une loi existante, quelle qu’elle soit, est d’abord une affaire de volonté politique et de pédagogie. Je me situe résolument dans la seconde catégorie, sans hésitation. Et les français, qu’ils soient de droite ou d’ailleurs, attendent de leurs responsables politiques à la fois de la conviction et du courage.

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2017 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0