L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

Un recours contre le grabuge contemporain : la Nouvelle Isle de France

Les récentes fictions législatives mises en place en France par la secte socialiste ont contribué à l’émergence de très nombreux mouvements faisant état du mécontentement populaire ambiant. Ce marasme n’a pas eu de très bons effets sur le moral des Français. La dépression perdure. À l’heure où beaucoup fuient à l’étranger – notamment chez les jeunes diplômés – pour des questions de sous, d’autres se posent la question de l’exil en raison d’impératifs moraux irrépressibles.
Nos confrères et amis de Nouvelles de France, messieurs Éric Martin et Pierre-François Ghisoni en tête, ont – à la grande époque des manifestations nationales contre le dispositif législatif Taubira – lancé la folle idée de fonder une nouvelle petite France sur une île déserte... en bref : déménager la France sur les mers en y installant quelques Français « de bonne volonté », bonæ voluntátis. C’était au mois d’avril dernier.

Après quelques mois de sommeil – pause estivale oblige – le projet connaît un second souffle grâce à trois jeunes gens pleins d’entrain, ayant publié une nouvelle tribune sur le sujet et créé un site internet spécialement dédié à cette aventure grandiose. Vous êtes tous invités à vous y rendre : http://nouvelleisledefrance.ch/ . Si vous êtes intéressé par cette grande geste, n’hésitez pas à vous porter candidat : une lettre de motivation ainsi qu’un bref curriculum vitæ vous seront demandés afin de mettre à l’épreuve votre motivation et de vérifier que vos principes sont bien français... Un moyen, également, d’éviter les gêneurs et les illuminés car, pour l’instant, avant l’instauration de réunions physiques entre les membres du projet, toutes les discussions se font sur un forum en ligne, directement accessible depuis le site internet de la Nouvelle Isle de France...
Pour l’instant, l’aventure en est à la phase critique du recrutement, critique car elle détermine la suite des événements. Les trois fondateurs de la Nouvelle Isle de France – Jean, Pierre et Nicolas – ont bon espoir de trouver parmi les lecteurs du Rouge & le Noir des talents emplis de vertu(s) et des perles rares pouvant providentiellement apporter leur concours à ce renouveau français, à ce grand œuvre de la vertu d’Espérance en action. Aussi, j’ai naturellement accédé à leur requête commune en publiant en ce jour ce billet, avec force facilité, puisque je suis moi-même acteur dudit projet.

C’est fort simple. Vous êtes catholique ? Vous savez que la France n’est pas née en 1789 ? Vous n’êtes pas un cocu volontaire de l’État-Providence tout-puissant et totalitaire ? Vous aimez la justice et la charité chrétiennement comprises ? Vous avez le sens de l’engagement ? Alors, très bien, donnez du vôtre et foncez !
En outre, afin de bien présenter l’entreprise engagée pour la fondation de cette Nouvelle Isle de France, et afin de mieux la défendre, vous avez aujourd’hui sous les yeux un simple article introductif, le premier d’un total de neuf billets qui se suivront les uns les autres pour former un essai. Nous aborderons tous les atours d’une telle entreprise... et nous sommes ouverts à la controverse quant au bien-fondé d’une telle action.

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2019 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0