L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[Civitas 5/5] La manifestation du 18 novembre

Première partie de cette controverse : Qu’est-ce que l’Eglise ?

Deuxième partie de cette controverse : Que font les évêques ?

Troisième partie de cette controverse : Les méthodes de Civitas

Quatrième partie de cette controverse : Comment communiquer ?

La manifestation du 18 novembre

Ardent : Civitas est le premier mouvement qui a appelé à manifester. Frigide Barjot a d’abord affirmé être prête à manifester le 18, comme eux, même si ce n’était pas dans les mêmes rangs. Suite au désaccord d’un certain nombres de personnalités catholiques, elle s’est rétractée. Pourquoi ont-ils refusé l’union ?

Bougainville : Je ne suis pas dans l’organisation de la manif du 17 novembre, mais sa création s’explique très bien. Pourquoi se dissocier ? Pour ne pas subir les récupérations politiques ni discréditer la cause du vrai mariage. Avant d’aller manifester le 18, regardez qui est Civitas. Ne faites pas ce cadeau aux militants LGBT. Mais écrivez aussi aux députés. D’autres manifestations sont et seront prévues.

Tancrède : Civitas avait proposé une coalition d’associations, coalition qui aurait d’ailleurs mieux servi les intérêts et l’image médiatique de la manifestation. Il faut beaucoup de monde, au même endroit, au même moment si vous voulez que ça fonctionne.

Bougainville : Cette image est mieux préservée sans Civitas. Tous seront bien sûr réduits ad hitlerum, mais l’Eglise est établie, tandis que Civitas sera présentée comme un groupuscule sectaire.

Ardent : Et vous, Tancrède, à quelle manifestation irez-vous ?

Tancrède : A celle du 18, probablement, mais peut-être celle du 17 aussi. Je regrette surtout que l’on ne se réunisse pas tous dans une même foule.

Ardent : Et vous, Bougainville, vous irez à celle du 17, mais irez-vous aussi à celle du 18 ?

Bougainville : Hors de question ! Cela serait donner de l’eau au moulin des partisans du mariage pour tous.

Tancrède : Mais bien sûr ! Et d’ailleurs, de nombreux homosexualistes iront se fondre dans les rangs de Civitas le 18 pour faire passer la loi plus rapidement !

Bougainville : En revanche, je pense qu’il faut faire plus que manifester, il faut aussi écrire à ses députés. Ainsi la loi sera vraiment débattue. Je n’irai pas à Civitas, mais j’encourage mes frères en Christ, à Civitas ou ailleurs, à déployer la large gamme de moyens mis à notre disposition pour s’adresser aux pouvoirs publics.

Tancrède : Puisque vous répétez ce que vous avez dit au début, je vais le faire également. J’étais satisfait de voir Civitas monter au créneau pour susciter la réaction des évêques. Et maintenant, on entend beaucoup moins parler de Civitas que des évêques.

Ardent : Civitas serait donc vouée au silence dès que les évêques prennent la parole, et la prennent de manière juste ?

Tancrède : Oui.

Ardent : Alors pourquoi iras-tu à la manifestation du 18, et non à celle soutenue tacitement par les évêques ?

Tancrède : Déjà, parce que Civitas s’est lancé en premier dans le débat, et mérite pour cette raison notre soutien.

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2017 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0