L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[VEILLEURS] La Marche sur le littoral, dans Ouest-France

20 août 2013 Rédacteur

Les Veilleurs n’en finissent plus de faire parler d’eux.

Actuellement en Vendée (ils étaient hier aux Sables d’Olonne), les veilleurs-marcheurs ont fait l’objet hier d’un article dans Ouest-France.

L’occasion pour les participants d’expliciter leur démarche :


LES VEILLEURS EN ROUTE SUR LE LITTORAL

Depuis le 10 août, une vingtaine d’opposants au mariage gay marchent à la rencontre des Français.

Au milieu des tournesols, un groupe de marcheurs. Les Veilleurs entament leur étape de 30 km entre Saint-Vincent-sur-Jard et Les Sables-d’Olonne, en Vendée. Sacs à dos, chapeaux et crème solaire. Ils sont près d’une vingtaine, en majorité. De Toulouse, Cognac, Toulon ou encore Bruxelles, ils viennent d’un peu partout pour manifester leur « désaccord ».
« Résistance pacifique »

« Nous luttons contre la pensée unique », s’indigne Gaultier Bès, un Lyonnais de 25 ans. À chaque étape, le groupe effectue une veillée sur une place publique. Son action repose sur deux piliers : « Préserver le droit d’avoir un père et une mère et respecter la liberté de conscience », insiste le coordinateur. La loi sur le mariage pour tous a été le déclencheur de leur contestation. « On ne revendique rien, on veille. C’est une résistance pacifique. »

Pour autant, le motif de cette marche n’est pas exclusif. « Il faut aller en profondeur », estime Gaultier Bès. Les Veilleurs souhaitent rencontrer les Français, être à l’écoute. Ils seront prochainement à Notre-Dame-des-Landes. « On souhaite trouver des liens avec notre lutte, explique le porte-parole. Comme nous, ils veulent préserver l’espace de nos parents. »

« Chacun est autonome », raconte Josselin, venu de Bordeaux. Il a rejoint le groupe la veille, avec ses trois enfants. Tout au long de l’itinéraire, chacun se débrouille. Pour l’hébergement, « il y a toujours des gens généreux », se réjouit le père de famille.

Le périple doit continuer jusqu’à Nantes. Et se poursuivre, en train, jusqu’à la capitale.

Madjéné SANGARÉ Ouest-France

20 août 2013 Rédacteur

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2022 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0