L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[USA] Surveillance par drone : paranoïa ?

8 février 2021 Contributeurs extérieurs

Qui n’a jamais eu l’impression d’être observé, depuis sa terrasse pourtant à l’abri des regards, par une somptueuse journée ensoleillée ?

Le développement de la technologie et les avancées réalisées ces dernières années ont permis à l’Amérique de se procurer 64 bases de drones composés de robots sans pilote, pouvant être armés. L’utilisation de ces machines est interdite sur le sol américain.

"It goes to show you how entrenched drones already are", déclare Trevor Timm, activiste d’Electronic Frontier Foundation (EFF). Le développement de la robotisation est pour certains l’avant goût d’un monde futur où hommes et robots vivent en harmonie. Cependant, ces progrès sont-ils si palpitants et rassurants qu’ils en ont l’air ?

Malgré leur non-utilisation, les spécialistes travaillent à les perfectionner davantage, pour leur permettre de se déplacer d’un lieu à un autre en étant capable de faire face aux intempéries, aux imprévus. Ils sont dotés d’un système de localisation. Mais à quelle fin s’opèrent tous ces développements ?

Malgré l’assurance de ces bases placées loin des populations et malgré la non-utilisation de ce matériel, les citoyens ne peuvent s’empêcher de se demander si leur vie est aussi privée que ce qui leur est assuré. En plus de ce doute, le danger se trouve dans la fiabilité de ces engins : sont-ils assez performants pour être composé d’un système de sécurité sans faute ? Ce doute s’est confirmé pour certains avec le crash d’un des drones géants de la Marine dans le Maryland en 2012.

L’erreur est humaine, mais le robot en serait-il plus digne de confiance ?

8 février 2021 Contributeurs extérieurs

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2021 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0