L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[UNIVERSITÉ] La LMDE placée sous administration provisoire, un nouveau scandale en vue ?

5 juillet 2014 Rédacteur ,

Très étroitement liée à l’UNEF, la LMDE a été placée jeudi 3 juillet sous administration provisoire.

Cette sanction, qui suspend tout pouvoir de décision aux “étudiants” actuellement présents au conseil d’administration de la mutuelle, fait suite aux difficultés financières de la LMDE et a son manque de transparence.

La LMDE est en effet chroniquement déficitaire depuis plusieurs années. Le 31 décembre 2011, la LMDE cumulait ainsi 23.4 millions d’euros de pertes sur 10 ans, et l’ensemble de ses dettes s’élevait fin 2011 à plus de 65 millions d’euros. Cette situation financière difficile n’avait pu être résolue qu’en adossant la LMDE à une autre mutuelle, la MGEN.

Depuis 2001, l’UNEF (syndicat étudiant proche du PS) a pris le contrôle de la LMDE. Cette situation a été plusieurs fois vivement critiquée, et en février 2013, le Monde dénonçait cette dépendance : « pour l’instant, l’UNEF et LMDE ne semblent en effet pas prêtes à jouer la transparence sur leur gestion et les liens financiers qu’elles entretiennent ».

Ce placement de la LMDE sous administration provisoire inquiète. Il n’est pas sans rappeler le scandale de la MNEF en 1998 (scandale d’enrichissement personnel et d’emplois fictifs impliquant notamment des personnalités liées au Parti Socialiste et à l’UNEF). En effet, pour la cour des comptes l’UNEF « tire une partie de ses revenus de la gestion de la LMDE ». La cour des comptes dénonçait aussi dans ce rapport daté de mi-2013 « un mode de rémunération trop avantageux et en augmentation » ainsi qu’un mode de gestion « inefficace et coûteux ».

Le Monde ajoute à propos du fonctionnement interne de la LMDE que le rapport annuel du commissaire aux comptes de la mutuelle dévoile que la vingtaine d’étudiants se sont partagé en 2011 près de 250 000 euros – un montant équivalent aux pertes de la mutuelle, hors éléments exceptionnels. Chaque « bénévole » perçoit en moyenne 1 200 euros par mois, les mieux lotis atteignant 2 200 euros. Une pratique autorisée mais pas obligatoire dans les mutuelles, en contradiction avec la « gratuité » des fonctions proclamée dans les statuts de la mutuelle.

5 juillet 2014 Rédacteur ,

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2017 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0