L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[TOULOUSE] Dérapages lors d’une manifestation LGBT

22 février 2014 Rédacteur

Deux mille personnes, selon la police et les organisateurs, ont participé samedi à Toulouse à une manifestation censée dénoncer les discriminations homophobes et antisémites.

La manifestation était organisée à l’initiative d’Arc-en-Ciel, association de défense des homosexuels en Midi-Pyrénées, pour dénoncer des inscriptions antisémites et homophobes taguées sur plusieurs bâtiments du centre de Toulouse au cours du week-end passé (AFP).

Dérapages aussi « antisémites » que ceux du JDC

Cette manifestation était donc censée prôner la tolérance et l’ouverture. Problème : durant cette manifestation la présidente du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) de Midi-Pyrénées a été prise à partie par les manifestants au cris de Yardeni casse-toi, le Crif, fascistes, sionistes, cassez-vous.

Les représentants de l’UMP pris à parti

De même, les représentants locaux de l’UMP venus apporter leur soutien à la manifestation ont été hués et mis dehors par les manifestants.


Tolérance de l’antifascisme

Nous noterons l’amalgame habituel (première photo de l’article) entre homophobie, racisme et extrême droite. Il est intéressant aussi de noter la présence de Vegan Antifa, militants LGBT dont les symboles permettent de bien percevoir leur « tolérance » et de leurs intentions pacifiques. La « Riposte trans pédé bie gouine » était elle aussi présente (représentée par le drapeau LGBT avec un symbole antifa dessus).

De l’intelligence des slogans

Nous nous permettrons enfin de relever un des slogans de cette manifestation dont la pertinence nous semple plutôt... douteuse.

22 février 2014 Rédacteur

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2017 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0