L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[SUBVENTIONS PUBLIQUES] 1 million d’euros pour Charlie Hebdo, trois fois moins pour Vaux-le-Vicomte

2 février 2015 Rédacteur ,

En janvier 2015, au lendemain de l’attentat perpétré contre le "journal" Charlie Hebdo, le ministre de la Culture Fleur Pellerin annonçait débloquer un million d’euros afin « d’assurer la pérennité » du "journal". Nous précisons à nos lecteurs, qu’en vertu des règles qui régissent les subventions publiques, les journaux satiriques, en tant que tel, n’en ont pas le droit. Auparavant, Charlie Hebdo était au bord de la faillite et avait appelé ces lecteurs à la rescousse en sollicitant des dons. Tiré à 45 000 exemplaires,celui-ci peinait à écouler 30 000 ventes par semaine, alors que 35 000 étaient nécessaires pour atteindre l’équilibre financier nous rapporte le Point.

Si Charlie Hebdo peut bénéficier d’un tel traitement de faveurs, il n’en est pas de même pour le Château de Vaux-le-Vicomte.

Plus grand château privé de France, le château de Vaux-le-Vicomte, construit par Nicolas Fouquet le surintendant des finances de Louis XIV, est la demeure de la famille de Vogüé. Si, par le passé, Vaux-le-Vicomte a pu compter sur le soutien de l’Etat, ce joyaux de l’architecture française, propriété aux 33 hectares de jardins, nécessite 9 millions d’euros par an pour son entretien et les subventions reçues ne représentent aujourd’hui que 4 % de ce montant. « Le mécénat est l’avenir de Vaux, la fortune familiale ne peut suffire, il faut faire appel à la générosité du public », affirme Alexandre de Vogüé dans un entretien au Figaro

2 février 2015 Rédacteur ,

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2017 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0