L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[SUBVENTION] « Ne plus se taire » : le happening à 40 000€ de SOS Homophobie

En mai dernier, Najat Vallaud-Belkacem accordait une subvention exceptionnelle de 40 000 euros à SOS Homophobie, pourtant déjà amplement subventionnée par l’état, pour organiser une nouvelle campagne festive de lutte contre les discriminations.

Intitulée « Ne plus se taire », cette campagne se décline en affiches, flyers, avatars pour les réseaux sociaux, bannières, spot audio et même un clip vidéo qui sera notamment diffusé sur TF1. Comme l’explique l’association dans son dossier de presse, SOS homophobie va « dénoncer l’homophobie et la transphobie, en mettant en scène sa présence quotidienne et banalisée dans des lieux ordinaires : arrêts de bus, bancs, squares.. » dans différentes grandes villes de France (Paris, Angoulème, Montpellier, Avignon, Lille, Lyon...)

On notera la justification délirante de la présidente de Trans-Europe déclarant que « seules les associations LGBT compétentes sont à même d’apporter, dans le cadre scolaire, les réponses aux questions que se posent légitimement les jeunes ».

Autrement dit ce sont ces mêmes associations qui militent pour la création de nouveaux « droits » propres aux minorités LGBT qui seraient les plus à même à enseigner à nos enfants comment lutter contre les éventuelles discriminations à l’encontre des personnes homosexuelles. Il faudrait bien évidement leur faire confiance et croire qu’elles rempliront uniquement ce pour quoi elles sont officiellement invitées dans les écoles (prévenir les discriminations) et qu’elles n’en profiteront absolument pas (puisque l’on vous le dit...) pour faire la promotions de leur propre agenda politique et idéologique.

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2017 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0