L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[SPECTACLE] Yvon Nicolazic à Ste-Anne-d’Auray

Les rédacteurs du Rouge et le Noir étaient présents ce soir à la première du spectacle grandiose dédié à Yvon Nicolazic dans le sanctuaire de Sainte-Anne-d’Auray. Cette fresque historique pensée, écrite et jouée par les prêtres et fidèles du diocèse de Vannes retrace avec brio la vie de cet humble paysan breton, à qui la mère de la Vierge apparut et commanda la reconstruction d’un sanctuaire placé sous son patronage.

Installés dans les gradins bondés, les spectateurs ont pu découvrir une mise en scène de haute volée, confiée à l’abbé Frédéric Fagot. Car le spectacle Yvon Nicolazic n’a rien à envier aux meilleures représentations d’envergures, organisées dans les cadres les plus prestigieux. Le mémorial dédié aux Bretons morts par centaines de milliers pendant la grande guerre se transforme parfaitement en scène de théâtre géante. Le savoir-faire technique des charpentiers, des couturières, des ingénieurs s’y déploie et est à la hauteur du talent des acteurs. Parmi ceux-ci, outre le recteur du sanctuaire, l’abbé Guillevic, des prêtres, des séminaristes, des paroissiens, on peut souligner la prestation de l’acteur jouant monseigneur Sébastien de Rosmadec, évêque de Vannes et soutien d’Yvon Nicolazic, et qui n’est autre … que monseigneur Raymond Centène lui-même, l’actuel successeur des apôtres de Vannes.

Ce spectacle n’est pas un simple son et lumière valant par ses qualités esthétiques. C’est également et surtout un instrument d’instruction et d’édification ; un moyen efficace pour présenter à un public large et pas nécessairement christianisé, l’histoire et le sens des apparitions de sainte Anne. On peut d’ailleurs noter l’excellent prélude réalisé par Raoul Le Chenadec, du Centre de musique sacrée. Habillé en bénédictin, celui-ci présente dans une très belle prestation, l’histoire du chant sacré en guise de prélude à la représentation. C’est là une belle introduction qui peut permettre à chacun, au travers d’une scène ou d’un tableau, de faire naître l’envie de nouvelles connaissances. La précision des décors est à cet égard remarquable. La réalisation des maisons, ou le souci de détail apporté aux costumes, témoigne d’un véritable fidélité historique.

Chaque soir jusqu’au 15 août, dans le sanctuaire de Sainte-Anne-d’Auray, il est possible d’assister au spectacle Yvon Nicolazic. Pour plus de détails, cliquez ici.

Découvrez à la suite les superbes photographies prises lors de la répétition générale.

Crédit photographique : Porcinet.

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2017 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0