L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[SAINT-CYR] La désinformation LGBT par l’exemple

30 septembre 2014 Rédacteur , ,

« Exclu de Saint-Cyr, un militaire gay interpelle le ministre de la Défense » titre en une le site Yagg, “média des lesbiennes, gays, bis, trans” . Et de continuer l’article en présentant les faits de cette façon : Victime d’une agression sexuelle, Pierre Schydlowski a ensuite été renvoyé de l’école pour de prétendus « mauvais résultats ».

L’article est bien entendu agrémenté des adjectifs habituels. Saint-Cyr est présentée comme un établissement militaire “ultra-réactionnaire et conservateur”, évoque de supposées pressions invisibles pour empêcher tout soutien officiel d’autres militaires : « Ils craignent pour leur avancement, explique-t-il. Me soutenir, c’est se mettre en danger. » . Etc.

Une première lecture de l’article laisse le lecteur supposer que l’élève se serait fait agresser sexuellement à cause de son homosexualité dans le cadre de ses études, et qu’il aurait ensuite été expulsé. Ce qui permet donc naturellement de révolter le lecteur devant tant d’injustice. L’agression sexuelle n’est ensuite plus évoquée dans l’article, ce qui est plutôt étrange. Ou plutôt ça ne l’est pas. En effet l’agression sexuelle (il s’agit d’un viol) n’a aucun rapport avec l’institution militaire.

Comme le rapportait Le Monde à l’époque, l’élève officier a été victime d’un viol au Paradiso, une boîte de nuit gay de Munich après avoir été drogué à son insu dans la nuit du 2 au 3 juin 2011. L’agression sexuelle fut donc bien liée à son homosexualité mais visiblement perpétrée par un agresseur homosexuel, sans lien évident avec le milieu militaire.

L’article des militants LGBT laisse aussi sous-entendre que les motifs d’exclusion sont mensongers : de “prétendus « mauvais résultats »”. Pour eux l’affaire est entendue, l’exclusion est liée à son orientation sexuelle et l’armée est homophobe. Rien à voir donc avec le "comportement atypique de 2010, répété en 2011 qui ne permettait plus de maintenir le lien de confiance nécessaire entre le professeur et l’étudiant" auquel l’armée fait référence.

Pourtant, après avoir saisi le Défenseur des Droits, celui-ci avait rendu sa conclusion en 2012 et répondu à l’élève qu’ « aucun élément ne [permet] d’établir que la décision d’exclusion prise à votre encontre reposerait sur votre orientation sexuelle supposée et présenterait à ce titre un caractère discriminatoire ». Mais pour les militants LGBT c’est décidé, tout cela cache malgré tout une scandaleuse discrimination.

30 septembre 2014 Rédacteur , ,

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2017 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0