L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[RÉPUBLIQUE] Et maintenant les funérailles laïques. La laïcité, nouvelle religion d’état ?

10 décembre 2014 Henri de Begard ,

Mariage civil, baptême républicain, morale laïque à l’école, et bientôt les funérailles... Tout porte à croire que le République Française s’est choisi une nouvelle religion officielle : la laïcité.

Elle avait déjà instauré un mariage laïc depuis la loi du 20 septembre 1792 qui instaura le mariage civil en mairie, devenu alors le seul valable aux yeux de la loi. Ce mariage laïc doit en France obligatoirement précéder toute cérémonie religieuse sous peine de commettre un délit puni par la loi.

S’est aussi développé depuis plusieurs années un nouveau sacrement laïc : le baptême civil. Appelé aussi baptême républicain, il se pratique à la mairie mais n’a aucune valeur légale (une proposition de loi avait cependant été déposée en 2008). Il a pour but de remplacer par un acte laïc la symbolique chrétienne du baptême et la désignation des parrains et marraines de l’enfant. Il est lui aussi un héritage direct de la révolution française puisque celle-ci instaura par le décret du 20 prairial an II (8 juin 1794) un parrainage républicain, remplaçant le baptême religieux.

Najat Vallaud-Belkacem annonçait lundi matin que l’enseignement moral et laïc fera son apparition « à la rentrée 2015 ». Celui-ci « aura vocation à accompagner les élèves pour qu’ils se forgent un jugement citoyen, un jugement libre et éclairé, à lutter contre le racisme, à promouvoir la coexistence, le vivre ensemble ». Comprendre : enseigner les nouveaux dogmes de la pensée républicaine.

Dernière idée du Parti Socialiste : instaurer des funérailles gratuites et laïques. Il s’agit, déclarent les députés à l’origine de cette proposition de loi, de « mettre en place et encadrer un rituel de funérailles républicaines » car « les citoyens qui ne se réclament d’aucune religion se trouvent démunis et attendent de notre République qu’elle leur offre des perspectives pour accompagner leurs morts » . En somme il s’agit de remplacer la messe d’enterrement par une cérémonie étatique dépourvue de toute référence à la vie éternelle. Mais la république laïque peut-elle seulement donner un sens à la mort d’un proche ?

« La République française se doit de prendre en charge [...] un rite propre pour commémorer la mort de ses citoyens » déclare la proposition de loi. “Un rite propre”. Le mot est important. Il confirme en effet qu’il s’agit bien d’instaurer là une nouvelle religion. On notera par ailleurs que les socialistes et communistes si prompt à invoquer la loi de 1905 pour refuser tout financement à l’Église catholique souhaitent financer ce nouveau “rite républicain” par « une taxe additionnelle ».

10 décembre 2014 Henri de Begard ,

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2017 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0