L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[RATP] Abbé Grosjean : « Entre Daesh et les Chrétiens d’Orient, une neutralité coupable »

Invité sur le plateau de LCI, l’abbé Pierre-Hervé Grosjean a vivement réagi à la décision de la RATP de retirer la mention « en concert pour les Chrétiens d’Orient » sur l’affiche de réclame du groupe Les Prêtres.
Les affiches litigieuses sont présentes dans les couloirs du métro parisien depuis plusieurs jours, mais sans la mention aux Chrétiens d’Orient. La RATP se justifie dans un communiqué conjoint avec sa régie publicitaire, Métrobus, arguant que « cette information se situe dans le contexte d’un conflit armé à l’étranger, et […] que le principe de neutralité du service public qui régit les règles de fonctionnement de l’affichage par Métrobus, trouve en effet dans ce cas à s’appliquer ».
L’abbé Grosjean, « en colère » contre le silence des autorités et de la RATP envers ce génocide, évoque une « neutralité coupable » de la part du Métro parisien.
«  Dire "entre les Chrétiens d’Orient et Daesh, je reste neutre", c’est prendre le Parti de Daesh  », a déclaré le curé de Saint-Cyr-l’Ecole.
Il y a deux jours, il signait un brillant article dans les colonnes du FigaroVox, déclarant que « cette neutralité-là est impossible. Cette neutralité est une complicité avec celui qui massacre, contre l’innocent qui est massacré. Cette neutralité rappelle celle de Pilate et de tous ceux qui l’ont suivi depuis 2000 ans, se lavant les mains des massacres commis, et fermant les yeux sur le sort des victimes, pour ne pas faire de vagues ni perdre leur poste. »

M. l’abbé Grosjean avait bien voulu répondre à nos questions en début de semaine, sur les thèmes de l’amour et de l’engagement.

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2017 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0