L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

Photos truquées du 24 mars : le doute est permis


Le chiffre officiel, dérisoire, sonnait tel une claque à l’oreille des manifestants. Souvenez-vous, le 24 mars dernier, à l’issue d’une manifestation comme rarement la France en avait connue, la Préfecture nous annonçait que nous n’étions que 300 000 manifestants. Les organisateurs, eux, annonçaient la présence d’1 400 000 opposants au projet de loi de dénaturation du mariage.
Si la vérité est peut être entre les deux (Dieu seul le sait), une seule chose est certaine : nous étions bien plus de 300 000 personnes à battre le pavé parisien ce jour de mars, et beaucoup étaient venu de loin. Le doute quant aux chiffres officiels est donc bien permis.
Une étude minutieuse semble corroborer ces rumeurs.
Comme le montre cette vidéo, un blogueur, photographe à ses heures perdues, a mené ses propres recherches. Le résultat est consternant. A vue d’oeil, la piètre qualité du film proposé par la Préfecture de Police de Paris, sur lequel s’est fondé le comptage des manifestants, frappe l’observateur. De nombreuses zones grises et floues nous empêchent de distinguer la présence des manifestants, mais aussi l’existence de marquages au sol, de doubles rangées d’arbres... Alors que ces arbres et marquages étaient bien là, tant à Neuilly que sur l’avenue de la Grande Armée.
Cet enquêteur amateur a pris le soin de confier lesdits clichés à des laboratoires étrangers. Trois d’entre eux sont catégoriques : les images ont été fortement retouchées. Le quatrième laboratoire se dit dans l’impossibilité de se prononcer, tant la qualité est mauvaise. Or, les outils utilisés par l’hélicoptère survolant la foule le 24 mars sont capables de lire une plaque d’immatriculation à 1000 mètres...
Regardez cette vidéo et partagez-là : de nombreux autres éléments ne manqueront pas de vous surprendre. Si la Préfecture de police avait encore quelque crédit auprès du pays réel et des Français de bon sens, elle perd désormais toute confiance.
Et ce n’est pas le communiqué, lapidaire, de la Préfecture, qui nous fera changer d’avis.
Décidément, le doute est plus que permis...

Vous vous souvenez des photos truquées sous Staline ?
Bienvenue en République socialiste, camarade !

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2019 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0