L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[PARLEMENT EUROPÉEN] Après Estrela : Tarabella

En décembre 2013, le Parlement européen a rejeté le rapport Estrela sur « la santé et les droits sexuels et génésiques  » qui promouvait l’avortement. Il laissait ainsi aux États membres, en vertu du principe de subsidiarité, « la définition et la mise en œuvre des politiques relatives aux SDSG et à l’éducation sexuelle dans les écoles » (extrait du texte alternatif qui a été voté).
L’eurodéputé belge Marc Tarabella, du groupe de l’Alliance Progressiste des Socialistes et Démocrates remet le sujet sur la table avec le projet de rapport "Progrès accomplis en matière d’égalité entre les femmes et les hommes dans l’Union en 2013", datant du 12/11/2014.

Le paragraphe 14 précise : « Le Parlement européen [...] insiste sur le fait que les femmes doivent avoir le contrôle de leurs droits sexuels et reproductifs, notamment grâce à un accès aisé à la contraception et à l’avortement ; soutient par conséquent les mesures et actions visant à améliorer l’accès des femmes aux services de santé sexuelle et reproductive et à mieux les informer de leurs droits et des services disponibles ; invite les États membres et la Commission à mettre en œuvre des mesures et des actions pour sensibiliser les hommes quant à leurs responsabilités sur les questions sexuelles et reproductives ». Or ce droit à l’avortement, dans le cadre de la « santé et les droits sexuels et génésiques » est incohérent car hors des champs de compétences de l’UE, il est à la charges des États membres en considérant la dernière position du Parlement européen à cette égard.

Les votes sur ce projet auront lieu d’abord à la Commission des droits de la femme et de l’égalité des genres, le 20 Janvier 2015 (leur agenda), puis lors de la plénière du Parlement européen en février 2015.

La Marche pour la Vie se tient le 25 janvier prochain à Paris.

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2017 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0