L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

Opération Jouanno (dite Fanchon)

Nous avions été les premiers à l’annoncer, en voici le compte-rendu :

Merci à Fikmonskov pour ses photos. Vous trouverez son analyse ici.

5h45 - 6h : Arrivée d’une centaine de manifestants de l’opération Fanchon au métro Michel Bizot (ligne n°8). Ils prennent la direction de l’immeuble de Chantal Jouanno, sénatrice centriste favorable au faux mariage.

6h15 : Installation d’une table pour offrir le petit-déjeuner à Chantal Jouanno, laquelle refusa ou n’entendit pas le brouhaha ni les appels amicaux des défenseurs de la famille : « Chantal descend, le petit-déj t’attend ! » Ils l’ont attendu jusqu’à 7h, mais elle descendit pas. Et pourtant, un bouquet de fleurs fut acheté au cas où elle se joindrait à nous.
Le Parisien, nos collègues du Nouvel Arbitre, étaient déjà là, bientôt rejoints par BFM TV.

Le discours de l’opération Jouanno.

6h30 : Arrivée des premiers policiers qui coincent, sous le porche de l’immeuble de la sénatrice, des manifestants bien élevés tout occupé à ne laisser aucun reste du petit-déjeuner généreusement dédaigné par Jouanno. Les policiers étaient dans le coin depuis le début, mais tout laisse croire qu’il nous attendaient à Nation.

6h50 : Béatrice Bourges appelle alors à la dispersion dans le calme, estimant que le message avait été entendu. Les manifestants cherchent donc à sortir calmement du porche : ils sont empêchés par les forces de l’ordre, attendant des ordres de la préfecture, lesquels ne tardent pas : les défenseurs de la famille seront tous embarqués.

7h15 - 8h : Les manifestants sont pris par groupe de dix personnes, entraînés dans les fourgons jusqu’à 8h. Arrivés au commissariat de police, ils sont fouillés, les identités sont contrôlése, et ils sont finalement relâchés plus tard dans la matinée. Comme Nouvelles de France le rappelle, en janvier 1999, la police n’avait embarqué aucun des militants d’Act Up-Paris qui avaient réveillé de manière pourtant bien plus agressive Christine Boutin.

Béatrice Bourge embarquée
Béatrice Bourges embarquée dans un fourgon par les forces de l’ordre.

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2019 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0