L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[Mariage Ganymède] [Riposte 8] Puisqu’ils s’aiment...

S’ils s’aiment, pourquoi les empêcher d’officialiser leur amour en se mariant ?

Le mariage civil, tel qu’il a été prévu dans le Code Napoléon de 1804, n’a jamais été l’officialisation d’un quelconque sentiment. Le mot « amour » ne figure bien évidemment pas dans le Code civil. Si tel était le cas, il faudrait pouvoir le quantifier, le vérifier et sanctionner son éventuelle absence. L’officier d’état civil, pas plus que le prêtre d’ailleurs, ne demande aux futurs époux s’ils s’aiment.
Le mariage civil est une institution républicaine, créée après la Révolution pour laïciser le mariage religieux. Le caractère institutionnel du mariage est solennellement affirmé par sa place matérielle à l’intérieur du Code civil. En effet, il est placé dans le Titre I du Code, intitulé « Des personnes » qui, comme son nom l’indique, traite de l’état des personnes. Dans le chapitre consacré au mariage, seuls les effets personnels du mariage sont d’ailleurs abordés. Les effets patrimoniaux sont disjoints et sont placés dans le Titre III « Des différentes manières dont on acquiert la propriété ». Seule la partie patrimoniale du mariage a donc un aspect contractuel.
Nulle part il n’est question d’amour. Si en plus s’ajoute l’amour, et bien tant mieux ! Mais en tout état de cause, l’amour n’a jamais été une condition requise, déterminante et nécessaire au mariage civil.

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2019 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0