L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[LUXEMBOURG] Débat public sur le « mariage » homosexuel

16 juin 2014 Rédacteur ,

Nos voisins du Grand-Duché du Luxembourg ne sont pas épargnés par le vent de destruction des valeurs traditionnelles qui s’abat sur la vieille Europe.
Comme en France, la résistance s’organise. Ainsi, les luxembourgeois défenseurs de la Famille, réunis derrière l’initiative Schutz fir d’Kand ont-ils réussi à réunir un nombre de signatures suffisant pour engager un débat public sur la question du "mariage" homosexuel.
En effet, les parlementaires luxembourgeois se sont récemment emparés du sujet.

Rappelons qu’un garde-fou de poids a sauté au Luxembourg depuis qu’en 2008, le grand duc Henri a refusé de signer la loi sur l’euthanasie. Une crise constitutionnelle s’était ensuivie, limitant les prérogatives du grand-duc. Désormais, ce dernier n’a plus pour pouvoir de « sanctionner » les lois (les accepter), mais simplement de les « promulguer ».
Pour s’opposer à la volonté folle de certains parlementaires, le peuple luxembourgeois est donc seul.

Le Quotidien, média luxembourgois, rappelle les faits :

Pour l’initiative « Schutz fir d’Kand », leur pétition publique contre le mariage homosexuel et l’ouverture du droit à l’adoption a atteint le seuil de 4.751 signatures qui donne lieu à un débat public.

Ces signatures se composent de 3.188 électroniques et 1.563 signatures papier. Maintenant, l’organisation attend que ces signatures papier soient reconnues comme équivalentes aux signatures électroniques.

L’initiative « Schutz fir d’Kand » a annoncé qu’elle dépose ce lundi le reste des pétitions papier à la Chambre des Députés par huissier. Elle en avait déjà déposé vendredi dernier.

Elle revendique que les signatures sur papiers soient équivalentes à celles qui ont été fait par voie électronique. L’organisation se base sur l’article 10 de la Constitution qui rappelle que « tous les citoyens sont égaux devant la loi » ce que vaut pour elle que tous les citoyens ont le droit à s’exprimer par le moyen qui lui est à disposition.

Si les signatures papier ne sont pas reconnues comme équivalentes par la Chambre, l’organisation trouve qu’il existe une société de deux degrés avec ceux qui ont accès à internet et ceux sans. Ce qui voudrait dire que l’expression de ceux qui soutiennent une cause par voie traditionnelle ne sera pas prise en considération. L’organisation rappelle que l’actuel règlement de la Chambre n’exclut nullement la signature papier.

Ce mercredi, le vote du projet de loi sur la réforme du mariage est à l’ordre du jour de la Chambre des Députés.

16 juin 2014 Rédacteur ,

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2017 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0