L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

Après avoir assisté à l’une de ses conférences parisiennes, il y a quelques jours, voici ce que je voudrais dire à Madame Belghoul :

Madame,

  • Merci de votre passion, de votre sincérité, même dans vos reproches.
  • Merci de votre courage : la trahison des clercs n’est pas d’hier. Je me permets de signaler toutefois l’engagement d’évêques, comme Mgr Aillet, de Bayonne, ou de nombreux prêtres, particulièrement dans les milieux traditionalistes.
  • Merci de votre clarté : vous ne faites pas de démagogie ni d’œcuménisme. Vous identifiez un ennemi et cherchez des alliés objectifs, comme nous pouvons le faire en vous rejoignant.
  • En ce qui concerne vos critiques à propos des catholiques : l’an passé, les gardes à vue, les procès et les mobilisations massives ou ponctuelles ont montré que la jeunesse catholique ne mérite pas vos reproches d’enfermement dans des « grottes » et vos accusations de manque de mobilisation. Vous confondez peut-être la discrétion à votre égard avec l’inaction.
  • Mais vous pouvez comprendre que les Français « enracinés » et catholiques soient mal à l’aise de s’allier à des immigrés plus ou moins récents, musulmans pour beaucoup, dont ils doutent de l’attachement à la France, notamment à ses idéaux chrétiens, même s’il est évident aujourd’hui que les principaux ennemis sont ceux qui ont poussé ces immigrés à venir et les ont incités à se communautariser et à faire preuve (parfois) d’incivilité voire à se criminaliser. Mais quand, l’an dernier, beaucoup de gens de la « classe moyenne » catholique manifestaient contre la folie, on a vu des jeunes venus de ces milieux populaires dont vous vous faites le chantre semer la panique au Trocadéro : vous pensez bien que cela ne nous rassure pas ! Le front commun est cependant possible et vous pouvez constater que, malgré cet écart culturel, nous sommes de bonne volonté : votre présence ce soir le montre, les relais que vous trouvez sur certains blogs très lus chez les catholiques « réactionnaires » le prouvent également.
  • Les catholiques de France se sont organisés très tôt contre ce que vous affrontez aujourd’hui : écoles privées ou hors contrat et, désormais, initiatives plus larges. Je pense notamment à la Fondation pour l’école d’Anne Coffinier (avec des écoles comme celle-ci ou celle-là). Et avec des profils sociologiques beaucoup plus divers que vous ne le soupçonnez, grâce à la générosité de donateurs (dans ma classe, le fils de cuistot était assis au même banc que l’héritier d’un grand nom et que le fils d’un polytechnicien). Pourquoi ne pas vous mettre en relation avec eux ?

  • En ce qui concerne les universités, si vous savez vous mettre en contact avec des responsables plus proches de nos milieux, la convergence est possible et souhaitée ! Les gender studies sont très présentes, y compris dans des formations de master spécifiques et dans des laboratoires de recherche du CNRS…
  • Nous ne pourrons sans doute jamais être d’accord sur le voile islamique ou la présence de l’Islam en France. Nous, comme vous, voulons la conversion de l’autre au seul vrai Dieu. Mais, malgré tout, nous pouvons nous battre ensemble pour la survie de la nature humaine et de la France, car rien ne se bâtit sur l’utopie, à condition de nous cantonner à un objectif précis, sans nous perdre dans les méandres des passés et des cultures.
Un étudiant catholique

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2019 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0