L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[JUSTICE] Le rapporteur public préconise la mort de Vincent Lambert

Addendum : le jugement a été mis en délibéré ; la décision finale du Conseil d’Etat sera rendue publie mardi prochain, 24 juin.

Ce vendredi, le rapporteur public soumet ses conclusions devant le Conseil d’Etat, dans le cadre de l’affaire Vincent Lambert. En jeu : la poursuite de l’hydratation et l’alimentation du tétraplégique. La République le fera-t-il mourir de faim et de soif ?
Lu dans le Figaro ce matin :

Le rapporteur public du Conseil d’État a préconisé la mort. Une première en France. Vincent Lambert, ce jeune homme de 38 ans devenu tétraplégique après un accident de la route en 2008, devra cesser d’être alimenté et hydraté, selon le juge.
Ces conclusions, énoncées vendredi matin devant le Conseil d’État, réuni pour l’occasion dans sa plus haute formation de jugement - « l’assemblée du contentieux » - seront examinées dans les jours qui viennent par 17 juges. La décision sera rendue dans le courant de la semaine prochaine. C’est le dernier acte de ce douloureux feuilleton qui, outre le déchirement d’une famille, a soulevé la conscience d’une opinion en prise avec les débats sur l’euthanasie.
[...]
Rémi Keller, le rapporteur public, a fondé son parti pris pour l’arrêt des soins sur « la dégradation de l’état de conscience » de Vincent Lambert et « l’irréversibilité de ses lésions », diagnostiquées par les trois experts en neurosciences qu’avait sollicités le Conseil d’État en février.
[...]
Si les 17 juges du Conseil d’État suivent les conclusions du rapporteur public, l’alimentation et l’hydratation de Vincent Lambert seront stoppées les jours ou semaines suivants, entraînant une mort « entre trois et cinq jours ».

Nous recommandons Vincent Lambert à vos prières.

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2017 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0